Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

6 conseils pour se lancer en tant que freelance

david-bonhomme15

Quand j’ai démarré en freelance il y a deux ans, j’ai passé pas mal de temps à me documenter et à chercher des réponses à toutes les questions que je me posais. Je voulais faire tout ce qu’il fallait pour être sûr de mettre toutes les chances de mon côté pour réussir. Voici donc mes conseils, prenez les tels quels. Ils peuvent ne pas être valables dans votre cas, selon vos objectifs et votre domaine de travail. Je suis développeur, ces conseils seront donc plus appropriés pour les personnes voulant se lancer dans le design ou le développement web.

1. Commencez avec le statut d’Auto-Entrepreneur

Quel statut juridique dois-je choisir? La question est compliquée et dépend de la situation de chacun. Je ne dis pas que le statut d’Auto-Entrepreneur est le meilleur statut. Il peut ne pas vous convenir mais d’après mon expérience,  j’ai trouvé que ce statut était le plus simple et le plus avantageux. Voici pourquoi:

  • Tout se fait en ligne ou presque. Si l’administration française vous horripile, bienvenue au club! Avec ce statut, on envoie un formulaire en ligne et le tour est joué.
  • La TVA n’est pas applicable sur vos prestations. Vous êtes donc moins cher que les entreprises qui doivent ajouter la TVA, c’est d’autant plus vrai pour les particuliers qui ne peuvent pas récupérer la TVA sur leurs achats.
  • En contrepartie, vous ne récupérez pas la TVA sur vos achats, mais en même temps, un ordinateur et une connexion internet ça ne vous ruinera pas.
  • Vous avez le temps avant d’atteindre la limite des 32 K€ de chiffre d’affaire quand vous commencez.
  • Les charges sont allégées en comparaison aux autres statuts. C’est autour de 23% du chiffre d’affaires.
  • Votre comptabilité est aussi plus simple, vous pouvez la tenir vous-même et n’avez donc pas besoin de payer un expert-comptable.

Par contre, les points faibles de ce statut sont la limite de 32 K€ qui peut être un frein à votre croissance et aussi la responsabilité illimité. Vous et vos biens personnels seront engagés en cas de dettes. Vous pouvez vous protéger en allant chez un notaire pour y faire une déclaration d’insaisissabilité qui couvrira votre résidence principale et vos biens fonciers.

2. Gérez le coup financièrement

C’est bien de se lancer mais vous serez plus serein si vous avez un plan B. Vous avez donc deux choix:

  1. Commencez à mi-temps : cela vous permettra d’avoir un revenu fixe qui couvrira vos dépenses basiques: le  loyer et la nourriture. Vous serez moins stressé et vous aurez plus de temps pour préparer votre business.
  2. Ayez des économies vous permettant de tenir au moins 6 mois sans entrée d’argent: quand j’ai commencé, je venais de finir 2 ans en entreprise. J’avais donc assez pour anticiper une difficulté. Si l’entreprise freelance ne marchait pas, j’avais la possibilité de me remettre à chercher un poste dans une entreprise.

3. Construisez votre image en ligne

Ayez un site web professionnel

Vous êtes maintenant une entreprise et vous avez bien évidemment besoin d’être visible sur la toile. Vous allez avoir besoin d’un site web professionnel. Cela peut être au départ une simple page avec une introduction sur vous, vos services, votre CV et une page de contact. Rien de compliqué mais un client doit pouvoir vous trouver rapidement en ligne. Avoir un portfolio est encore mieux mais on n’a pas forcément du travail que l’on peut montrer quand on commence. N’hésitez pas à créer 2 ou 3 projets personnels que vous pourrez présenter.

Soyez visible sur les réseaux sociaux professionnels

Enregistrez-vous si ce n’est pas déjà fait ou mettez régulièrement à jour votre profil sur les sites tel que Linkedin, Viadeo ou Twitter.

Sécurisez votre profil Facebook

Je considère mon profil Facebook comme personnel, un client n’a pas besoin de savoir ce que j’y mets. Passez donc 5 minutes pour apprendre à gérer votre confidentialité concernant votre profil, vos posts, vos photos, etc.

Googlisez vous

Que dit google sur vous ? Faites le test pour vérifier les résultats qui apparaissent sur Google quand on recherche votre nom. Ce sera la première chose qu’un client fera quand il entendra parler de vous. Mieux vaut ne pas lui donner une mauvaise première impression.

4. Faites marcher votre réseau

Votre réseau est une des choses les plus importantes. Il devient très vite important quand il s’agit de commencer à chercher des clients pour son compte. Vous pouvez être le meilleur, mais si personne ne vous connaît, cela ne sert à rien.

Parlez-en autour de vous

N’hésitez pas à en parler autour de vous, durant les réunions de famille, les soirées entre amis, etc. Les gens autour de vous doivent savoir sur qui compter s’ils ont besoin d’un service que vous offrez. Les amis ne sont pas toujours les meilleurs clients mais c’est une très bonne manière de démarrer et de se construire un portfolio.

Gardez de bons contacts

Si vous avez quitté un précédent  travail, entretenez vos relations avec vos anciens collègues et responsables. Ils auront peut-être besoin d’un freelance dans le futur et ils penseront tout de suite à vous. Ils vous connaissent. Ils savent comment vous travaillez. Le même conseil s’applique avec vos clients. Même s’il n’a pas d’autre mission pour vous, le client pourra toujours vous recommander si vous avez fait une bonne impression et un bon travail.

Faites de nouvelles rencontres

Si votre cercle d’amis/collègues/famille n’a pas de travail à vous proposer, n’hésitez pas à élargir votre réseau. Si vous vivez dans une grande ville, il y a sûrement des événements organisés dans votre domaine d’activité. Et les sites comme Meetup.com  peuvent vous aider à rencontrer des personnes qui partagent vos goûts. Avec un bon discernement, tout est bon à prendre.

5. Choisissez bien les services que vous offrez

Tenez-vous au courant de l’offre et la demande dans votre domaine. Si vous êtes développeur, je vous déconseille de proposer du développement Flash, ce n’est plus très recherché! Choisir une niche peut aussi être une bonne solution. C’est à vous de vous renseigner sur les tendances, ce que les clients recherchent, etc.

6. Vous avez du temps? Profitez-en!

Profitez de vos débuts pour vous former sur de nouvelles technologies ou des outils qui vous feront gagner du temps quand vous aurez votre premier client. Vous pouvez créer un blog technique qui vous permettra de montrer à vos clients que vous savez de quoi vous parlez. Vous pouvez aussi enrichir votre portfolio s’il ne contient pas assez d’éléments. Pensez aussi que les clients auront une meilleure estime de vous si vous avez contribué à un ou plusieurs projets open-source. J’espère vous avoir éclairé en vous donnant quelques idées pour vous lancer ou vous perfectionner dans votre aventure freelance. Il y a sûrement d’autres conseils à donner à celui qui veut démarrer son aventure sur le bon pied. N’hésitez pas à compléter cette liste si vous voyez des points que j’aurais oubliés.

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Loïc est surfeur et développeur freelance full-stack, spécialisé en Ruby on Rails et Javascript. Il est toujours à la recherche de nouveaux outils et techniques pour booster sa productivité.

Voir son site

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite