Développer son réseau pour arrêter de chercher des clients

Article rédigé par Uriel avec la participation d’Hervé Bommelaer

Aujourd’hui nous allons te présenter Monsieur Réseau : Hervé Bommelaer. Ce dernier a accepté d’intervenir dans une masterclass disponible à l’intérieur du programme Freelance CAAP Succès. La version complète de la masterclass dure près de 40 minutes durant lesquelles Hervé lâche de véritables pépites pour t’aider à développer stratégiquement ton réseau.

Nous lui avons littéralement tiré les vers du nez. Dans le cadre du Freelance Boot Camp, nous t’offrons un extrait de cette masterclass.

Développer son activité par la force de son réseau

Le trio de questions pour développer ton réseau efficacement

De même qu’il existe des gisements d’or, de pétrole de diamants, il existe des « gisements de clients ». Il est important de les identifier et les exploiter. Si tu ne prends pas le temps d’identifier ces gisements, tu risques alors de creuser au mauvais endroit et donc de gaspiller tes efforts pour rien !

La question magique #1

Pour que le principe de gisements clients soit clair, nous allons te donner un exemple. Imagine que tu sois un photographe de mariage.

Adieu le week-end tranquille avec ton/ta chéri(e) d’amour, tu vas devoir travailler ton sens artistique tous les samedis et te farcir les remarques d’une belle mère qui heureusement n’est pas la tienne.

Plus sérieusement, tu dois te poser une question : « Qui est le décideur chez mon client ? » 

En tant que photographe de mariage, d’après toi, qui devras-tu avoir en tête lorsque tu créé ton offre de service ? Le futur marié ou la future mariée ?

Tu as tout intérêt à construire ton argumentaire selon les attentes de LA future mariée car c’est elle la patronne :)

D’une façon générale, ce n’est pas l’homme qui va s’impliquer dans l’organisation du mariage. Nous les hommes, on est parfois des feignasses, on s’occupe de notre costume, de la réservation de la salle et du plus important : PAYER haha.

Le photographe, la déco de la salle, le traiteur et tous ces trucs-là, c’est LA chef qui gère, et en général, mieux vaut la laisser faire ou gare à la tempête…

La question magique #2

Quels sont les autres acteurs que la future mariée pourrait contacter dans le cadre de la préparation de son mariage ? Réfléchissons 1 millième de seconde :

  • les fleuristes,
  • les traiteurs,
  • les prêtres, pasteurs et imams,
  • les restaurants qui acceptent que leur établissement soit utilisé pour les repas de mariage,
  • les personnes qui proposent des voitures de location pour les mariages,
  • les agences de préparation au mariage,
  • les DJ spécialisés dans l’animation de mariage,
  • les créateurs de site Internet pour mariage,

Il y en a beaucoup d’autres, mais je crois que tu as compris le truc.

As-tu remarqué une chose ? La liste que je viens de te donner regroupe les meilleurs « gisements de clients » que tu pourrais avoir. Pourquoi ? Pour une raison toute simple: il s’agit d’acteurs qui ne sont pas en concurrence directe avec toi.

La deuxième question magique est donc : « Qui sont les acteurs qui ont les mêmes clients que moi et qui ne sont pas en concurrence avec moi ? »

La question magique #3

Que tu sois référenceur, webdesigner, développeur, graphiste, rédacteur, homme-sandwich, gardien d’autruche, attrapeur de taureau ou autre… cette logique est applicable. Prends le temps de réfléchir aux acteurs qui ont les mêmes clients que toi sans être en concurrence directe avec ton activité.

Mais il reste la dernière question à se poser : quand tu les auras identifiés :  « Que peux-tu faire pour que ces acteurs acceptent de te recommander de façon quasi systématique ? »

Pas d’idée ? Voici que tu pourrais envisager si tu étais le photographe de mariage.

Dans les commentaires à l’aide des questions magiques :

  1. Dis-nous quelle est ton activité freelance.  Si tu ne t’es pas encore lancé, quelle serait celle que tu envisages ?
  2. Donne-nous UN exemple d’acteur qui a les mêmes clients que toi sans être en concurrence directe.
  3. Quel deal gagnant-gagnant lui proposerais-tu pour qu’il recommande tes services à ses clients ?

  • Damien

    1. Je suis sur le point de commencer mon activité de développeur web, pour le moment en complément de revenu afin de me familiariser avec entrepreneuriat.
    2. Une amie a lancé son activité de consultante en communication et ma demandé d’accélérer ma démarche afin de me recommandé auprès de certain de ses clients.
    3. En échange je peux proposer à mes clients de faire appel à elle ou encore je pense lui créer son site internet gratuitement.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Excellent Damien, c’est une très bonne stratégie pour démarrer !

  • Cedric Autexier

    Oui, ce sont de très bons tuyaux en effet, ça me fait penser qu’il faudra que je me fasse faire des cartes de visite d’ailleurs ! Mais il y’a aussi les soirées networking, les salons, auquel il faut penser. Mais ces événements sont rarement gratuits et peuvent finir par peser sur le budget du freelance.