L’étape fondamentale pour placer votre activité freelance au niveau supérieur

Avoir une activité en freelance nécessite d’avoir de bonnes fondations. J’ai mis des années à comprendre et appliquer le principe dont je vais vous parler aujourd’hui à l’occasion de ce premier jour du FBC !

Le contenu qui va suivre est une sorte de travaux pratiques. Lorsque j’accompagne des freelances au travers de mes coachings, ils doivent se soumettre à l’exercice du « pitch fight » que je vais vous partager dans les lignes qui suivent.

Mais afin de profiter pleinement de cette « séance de coaching en ligne », je vous invite à vous munir d’une feuille et d’un stylo si vous êtes de l’ancienne école, ou d’un logiciel de traitement de texte si vous êtes de la génération Pokemon !

Avant toute chose, accordons-nous sur ce que j’entends par « cartonner en freelance ».

Dans mon esprit, vous êtes un freelance qui cartonne si vous êtes dans cette situation :

  1. Vous devez très souvent refuser des demandes clients, car vous êtes très demandé(e)
  2. Vos tarifs font partie des plus élevés de votre marché
  3. Vous n’avez pas besoin de prospecter, les clients se battent pour vous avoir
  4. Vous arrivez à fidéliser facilement l’essentiel de vos clients
  5. Vous n’avez jamais de problème de trésorerie
  6. Vous investissez régulièrement dans des formations pour vous améliorer

Si vous avez récolté 6 OUI, alors vous êtes un freelance qui cartonne. Le FBC ne vous sera d’aucune utilité. Vous pouvez repartir regarder le dernier épisode de Game Of Throne avec un paquet de M&M’s et une tarte aux pommes façon grand-mère.

Il est probable qu’au moins l’un de ces points vous fait défaut. Lorsque j’ai démarré en 2009, je n’en avais aucun ! J’étais loin du freelance qui cartonne, disons-le, j’étais plus proche du galérien…

Et cela était dû à cette fameuse étape que j’ai négligée pendant plusieurs années. Ce n’est que lorsque je l’ai intégrée dans mon activité que j’ai commencé à avoir des résultats intéressants.

Les problèmes des freelances qui brulent l’étape clé

D’ailleurs voici, une liste de fâcheuses conséquences qui arrivent à tous ceux qui ignorent l’étape cruciale :

« Je n’arrive pas à me créer un réseau de clients fidèles, j’en ai toujours quelques-uns (parfois qu’un seul) et j’ai l’impression de toujours repartir de zéro et de ne pas être reconnue dans mon travail, d’être au bout de la chaîne… »
Clémence

« Je suis rédactrice freelance. Depuis quelques mois,bien que je trouve des missions mieux rémunérées que lorsque j’ai débuté, elles se font plus rares. J’ai du mal à trouver des clients et lorsque j’en trouve, à les fidéliser. Ce milieu est très compétitif. »
Sabrina

« Aujourd’hui, pour mon lancement, mes premières difficultés sont comme tout freelance, trouver les bons clients et se faire remarquer sur la toile. »
Florent

« Je démarre mon activité d’auto entrepreneur Rédactrice web donc je suis confrontée à tous les « problèmes » de départ : me faire connaitre, trouver mes clients… et me démarquer ! »
Aurélie

« Mon plus grand problème actuel est de trouver des clients. En second lieu, c’est de me faire connaitre. »
Allahïssem

Tous ces problèmes ont tous la même racine : l’absence de définition d’une cible et d’un positionnement spécifique, autrement dit, l’absence de définition d’une niche.

Peut-être que pour certains je parle chinois, si c’est le cas, je vous donnerai un peu plus tard le moyen de dormir moins bête ce soir. En attendant, nous allons faire l’exercice du « pitch fight ».

L’exercice du pitch fight

Il est temps de sortir votre feuille et votre stylo, que dis-je, vous êtes de la Pokemon génération, alors sortez votre fichier TXT et commencer par faire la chose suivante :

Écrivez votre pitch de présentation en 2 ou 3 phrases. Écrivez ce que vous avez l’habitude de dire à vos clients lorsque vous devez vous présenter.

Exemple :

« Je m’appelle Uriel, je suis consultant marketing, j’aide mes clients à mettre en places des stratégies qui favorisent le développement de leur chiffre d’affaires ».

Je vous invite à jouer le jeu, car vous aurez besoin de votre travail pour la suite….

Une fois que c’est fait, passez à la suite.

Vous avez fait votre petit exo ? Cool, alors poursuivons (sinon lisez PAS COOL, DO  IT NOW PLEASE).

Les problèmes liés à l’absence de niche sont multiples :

Comme nous venons de le voir, ceux qui ne définissent pas leur niche ont du mal

  • Ils ont du mal à trouver des clients
  • Ils ont du mal à fidéliser leurs clients

Mais ce n’est pas tout très cher(e) :

  • Ils ont aussi du mal à se démarquer
  • Ils sont aussi obligés de travailler sur des projets qui ne les passionnent pas (il faut bien faire rentrer un peu de ronds)
  • Ils sont aussi obligés (le plus souvent) de faire plein d’activités différentes pour faire un peu de chiffres…

Cela me rappelle un mail que j’ai reçu une fois d’une consultante freelance qui était en même temps traductrice, rédactrice, webmaster, modératrice, formatrice, secrétaire, chargée de support client. Aïe, aïe, aïe ! Cette « polyvalence aggravée » comme je l’appelle est rarement signe d’une activité freelance qui cartonne…

Avant de vouloir chercher des clients, les fidéliser ou pratiquer des tarifs plus élevés, il est fondamental de bien vous positionner sur votre marché.

Le pitch de présentation que vous venez d’écrire est probablement loin d’être original, peut être même d’une banalité affligeante.

J’imagine un truc du genre : « Je m’appelle Martin, je suis référenceur de site Internet, j’aide mes clients à acquérir plus de trafic » ou encore « Je m’appelle Justine et je développe des applications mobiles ».

En fait, si vous vous présentez de cette manière, vous n’avez aucune chance de vous démarquer.

Pourquoi donc ? Because, tous vos concurrents disent exactement la même chose. La première étape serait pour commencer d’apprendre à vous adresser non pas à un marché global, mais à un marché de niche.

La différence entre marché global et marché de niche

Pour que vous puissiez comparer la différence entre une prestation qui s’adresse à un marché global et une autre qui s’adresse à un marché de niche, je vous propose non pas 1, mais 8 exemples !

Exemples de prestations s’adressant à un marché global :

  1. Faire des supports de communications
  2. Créer des sites Internet
  3. Faire du référencement de sites Internet
  4. Développer des applications mobiles
  5. Rédiger des articles pour des blogs
  6. Faire du community management
  7. Faire des présentations PowerPoint/Keynote
  8. Faire des photos de mariage

Les 8 exemples ci-dessous sont trop génériques. En effet, combien y a-t-il de freelances faisant des sites web ? Du référencement ? Des applications ?

Des milliers… probablement des millions !

Combien y a-t-il de freelances faisant des sites web qui favorisent l’amélioration du taux de conversions, et ce spécifiquement pour les boutiques en ligne de prêt-à-porter ? Beaucoup, beaucoup moins ! Je vais reprendre les 8 exemples précédents en les transformant de telle façon que la prestation s’adresse à une clientèle beaucoup plus ciblée.

Exemples de prestations s’adressant à un marché de niche :

  1. Faire des supports de communication pour les fleuristes
  2. Créer des sites Internet d’annonces pour des agences immobilières
  3. Faire du référencement de sites Internet pour les startups
  4. Développer des applications mobiles pour les restaurants livrant à domicile
  5. Rédiger des articles pour les blogs dans la thématique du fitness
  6. Faire du community management pour les professionnels de la santé
  7. Faire des présentations PowerPoint/Keynote pour les auteurs et conférenciers
  8. Faire des photos de la future mariée en sous-vêtement qu’elle pourra offrir à son futur mari le jour J (je connais un photographe qui a pris cette niche, il fait un véritable carton !)

Vous voyez, en contextualisant votre prestation sur un marché de niche, vous gagnez en pertinence. Vous faites d’office un tri dans vos clients.

Les éléments soulignés sont en faites des cibles stratégiques que j’ai utilisées pour « nicher » les prestations citées en exemple.

Il y a un énorme avantage dans le fait d’avoir des prestations plus ciblées : vous pouvez vous permettre d’être (beaucoup) plus cher !

Par exemple, il m’arrive de vendre des sites vitrines à plus 10 000 € ou plus, de vendre une présentation PowerPoint à 1 000 € ou plus.. Est-ce que j’ai hypnotisé mon client ? Non. Mais grâce à un 2e niveau de ciblage, j’ai pu convaincre très facilement mes clients d’investir autant d’argent dans mon travail bien qu’ils avaient à chaque fois des options bien moins chères.

Le temps me manque pour en parler en profondeur, mais rassurez-vous, j’aurai l’occasion de vous expliquer en détail le 2e niveau de ciblage lors du webinaire !

Voyons comment vous pouvez très facilement définir une cible précise

Le principe de la double segmentation

Il est temps d’évoquer une notion clé : le segment. Grâce à lui, nous allons affiner votre cible. Un segment est une partie de vos clients potentiels organisés selon un critère spécifique. Avant de définir votre niche, vous pouvez regrouper votre cible en « familles ».

Selon que vous vous adressiez aux particuliers ou aux professionnels, vos segments peuvent être différents.

Cas 1 : vous vous adressez à des professionnels

Vous pouvez rapidement établir un portrait-robot de vos clients « professionnels » en les catégorisant suivant les segments suivants :

Secteur d’activité
Dans quels domaines vos clients potentiels évoluent-ils ? Les finances ? L’industrie ? Le BTP ? Le commerce ? Les nouvelles technologies ? La Presse ? L’informatique ?

Tailles ou type d’entreprises & Chiffres d’affaires
S’agit-il d’un grand groupe, d’une TPE, d’une PME ? D’une startup ? En fonction du profil, le budget, les objectifs et les aspirations peuvent être très différents.

Types d’offres
Est-ce que vos clients potentiels vendent des produits physiques ? Des produits virtuels ? Des prestations ? Des formations ?

Support de vente
Vendent-ils des choses en ligne ? En boutique ? Les 2 ?

Secteur géographique
Où sont situés vos clients ? Ont-ils plusieurs agences ? Ont-ils une présence régionale, nationale, internationale ?

Problèmes récurrents
Veulent-ils centraliser leurs informations ? Doivent-ils améliorer leurs ventes sur Internet ? Ont-ils besoin de contenus optimisés pour le référencement ? Est-ce qu’ils en ont marre de ressaisir des données qui pourraient directement être intégrées dans leur logiciel ? Souhaitent-ils améliorer l’efficacité de leurs messages publicitaires ? Est-ce qu’ils ne comprennent pas pourquoi leur taux de conversion s’effondre à certaines périodes ? Réfléchissez bien à cet aspect, car identifier les problèmes récurrents de vos clients constitue l’un des éléments les plus importants pour définir une offre ciblée.

Maintenant que vous savez comment segmenter vos clients potentiels, voyons comment vous pouvez dès maintenant « nicher » votre prestation.

NICHE = Je suis {Mon Métier}, je travaille avec/j’aide les {segment 1} – {segment 2} qui veulent {résultat}

Exemples

Je suis {coach business}, j’aide {freelance} du {web} et qui veulent {décrocher des contrats intéressant sans partir à la chasse au client}.

Je suis {développeur d’applications mobiles}, j’aide {les restaurants rapides} {situés en Normandie} qui veulent {développer une application mobile pour gérer des commandes en ligne}.

Vous avez compris le principe ? L’intérêt de cette formule est qu’elle vous force à mieux cibler vos clients. Vous éliminez ainsi tous ceux ne correspondent pas à vos critères. Il est temps de terminer le « pitch fight »

À vous de jouer maintenant !

Dans les commentaires :

1/ Écrivez le premier pitch que je vous ai demandé de rédiger

2/ Écrivez votre nouveau pitch à l’aide de la formule

3/ Que retenez-vous de la leçon du jour ?

4/ Pour aller plus loin vous pouvez télécharger gratuitement le premier chapitre de l’ebook « le freelance CAAP » qui aborde plus en profondeur les notions de « niches » et de « cible » avec de nombreux exemples.


  • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

    Allez je montre l’exemple:
    1. Ancien pitch : je suis consultant marketing, j’aide mes clients à mettre en places des stratégies qui favorisent le développement de leur chiffre d’affaires
    2. Nouveau pitch : Je suis {coach business}, j’aide {les freelance} du {web} et qui veulent {trouver les bons clients et facturer leurs prestations au meilleur prix}.
    3. Je retiens qu’il faut passer à l’action :)

  • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

    1. Ancien pitch : Je suis intégrateur web et développeur front-end freelance. Je vous garantis un travail de qualité. Pour chacun de mes projets, j’optimise le code pour le référencement, je veille à faire un code de qualité, je rends mes sites accessibles et compatibles sur les différents navigateurs et interfaces.
    2. Nouveau pitch : Je suis {Lean designer et développeur front-end}, j’aide les {startups} du {web} qui veulent {augmenter leurs taux de conversion et rendre leurs applications plus intuitives}.
    3. Si on ne choisi pas de niche, ce sera beaucoup plus difficile de devenir un freelance qui cartonne !

  • http://julien.tant.me Julien Tant

    Quand faut y aller :)

    1/ Ancien : Je suis Julien Tant, développeur PHP freelance basé à Paris. J’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier, et je serais ravi de mettre mon expertise au service de la réussite de vos projets.
    2/ Je suis développeur PHP spécialiste du Framework Laravel, j’aide les startups du web à transformer leurs projets en application web.
    3/ Mon ancienne punchline me plait vraiment, je trouve la nouvelle moins « personnelle », mais beaucoup plus ciblée que l’ancienne trop vague. Il faudrait peut-être que j’arrive à mixer les deux ? Essayons :

    2.bis / Je suis Julien Tant, développeur PHP freelance spécialiste du framework Laravel, basé à Paris. Je met ma passion au service des startups afin de transformer leur projet en application web

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Oui la 2.bis est vraiment pas mal ! Les startups se sentiront déjà beaucoup plus concernées ! Bien joué Julien et merci pour ta participation !

    • http://www.thibaud-duthoit.fr Thibaud Duthoit

      La 2.bis est vraiment classe. « Je met ma passion… » donne un coté plus personnel et chaleureux au pitch.

    • Nom

      Le verbe mettre à la première personne du présent de l’indicatif : « je mets ».

  • https://www.degrangequentin.com Quentin Degrange

    À mon tour !

    1. « Designer graphique polyvalent, je me soucis de votre cible et vous apporte visibilité et crédibilité dans le but d’augmenter votre chiffre d’affaire »
    (plutôt sympa mais pas du tout ciblée : surtout que je veux vraiment travailler avec des institutions culturelles et elles ne veulent pas développer leur CA mais plutôt gagner en visibilité, etc.)
    2. « Designer graphique polyvalent sur Lyon, je collabore avec des institutions culturelles variées qui veulent gagner en visibilité et en crédibilité grâce à des solutions innovantes et intuitives. » (+ ciblé institutions, lieu précis et bénéfice pour le client précis… Après je reste vague sur mes apports « polyvalents » car ma formation me le permet (print & web) est-ce une erreur ? Car certaines institutions voudront un site, d’autres des supports imprimés et j’aime vraiment le fait de pouvoir proposer des solutions 360°)

    3. Être précis est vraiment la clé du succès ! Si on est trop vague, on ne se démarquera JAMAIS, alors que si l’on se spécialise, on gagne en crédibilité et en visibilité.

    Au plaisir ! 😉

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Il faut que tu définisse un métier en fonction de ta cible. Est-ce que « Designer graphique polyvalent » parle aux institutions ? Si non, peut être tenter un terme plus générique ? Graphiste et créateur de sites web par exemple ? (du coup, la notion de polyvalence est mieux définie)

  • Jean-Baptiste Aramendy

    Voyons si j’ai bien compris

    1) Ancien : Je suis développeur web basé à Bordeaux et je conçois et installe des sites internet pour vous permettre de vous faire une place sur le web.
    2) Nouveau : Je suis développeur web spécialiste WordPress, j’aide les PME désirant créer ou renforcer leur place sur Internet.
    3) J’ai toujours pensé qu’il fallait absolument tout connaitre dans le monde du web, sans jamais penser que la clé était peut être de se spécialiser sur une cible en particulier.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Jean-Baptiste, la première partie de ton pitch est intéressante, mais la seconde est trop générique tant sur la cible (« PME » c’est trop vague) que sur le résultat que tu promets. Target more :)

      • Jean-Baptiste Aramendy

        Merci pour tes conseils, j’ai toujours tendance à vouloir « ratisser large », de peur de manquer de propositions… mais ça c’est dans ma nature faut que j’arrive à corriger 😉
        Je vais réfléchir encore un peu sur ça, l’article est vraiment intéressant !

  • http://www.thibaud-duthoit.fr Thibaud Duthoit

    1. Ancien pitch : Je suis développeur web freelance, je conçoit des sites pour des artisans/commerçants/restaurateurs et j’envisage de travailler pour des agences web en me spécialisant en front-end.
    2. Nouveau pitch : Je suis {développeur front-end}, j’aide les {agences web} en {Drôme-Ardèche} qui veulent {augmenter leur délais de livraison et accepter plus de clients en développant plus rapidement et efficacement}.
    3. Il est tentant d’accepter n’importe quel projet pour rentrer du chiffre, mais qu’à terme seul le fait de se spécialiser permet de vraiment cartonner.
    Question : Doit-on vraiment refuser les projets qui sortent de notre {segment} même en cas de période creuse ?

    • http://julien.tant.me Julien Tant

      Tu voulais dire réduire leur délai de livraison nan ? Car augmenter c’est pas cool ^^

      • http://www.thibaud-duthoit.fr Thibaud Duthoit

        Oups oui merci ! Effectivement j’hésitait entre {Augmenter leur chiffre d’affaire en réduisant leurs délais de livraisons} ou l’inverse mais au final j’ai fait un mega-mix 😉
        J’ai modifié le post.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Thibaut, ton nouveau pitch est beaucoup plus ciblé, maintenant c’est la partie {résultat} qui nécessite d’être travaillée un peu.

      • http://www.thibaud-duthoit.fr Thibaud Duthoit

        Bonjour Uriel, merci pour ta réponse.
        Effectivement en le relisant c’est pas encore assez vendeur la fin du pitch..
        J’y travaille !

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Salut Thibaud,

      Pour répondre à ta question, si tu as la trésorerie, il vaut mieux refuser les projets qui sortes de notre ciblage, parce qu’on peut passer à côté de contrats plus ciblés.

      Il y a un an, j’ai passé une période creuse, malgré une trésorerie tendue, j’ai refusé les projets que je ne ciblais pas, et au final, j’ai eu un contrat de 40k ultra ciblé. Je serait peut être passé à côté si j’avais accepté les petits projets (que je n’avais vraiment pas envie de faire en plus).

      Pour ton ciblage, je trouve ca risqué de te limiter géographiquement, je limiterais plutôt dans le type d’agences.

      Bon courage :)

      • http://www.thibaud-duthoit.fr Thibaud Duthoit

        Ok merci pour les conseils.
        Pour le ciblage effectivement c’était pour pouvoir me présenter physiquement mais concrètement je n’ai pas de limites géographiques.
        Et merci pour le premier chapitre de freelance CAAP. Cette formation répond vraiment à de nombreuses questions que je me posait.

  • Cécile Hencky

    Bon, ben je teste…
    1. Je suis Cécile Hencky, graphiste/illustratrice freelance depuis 8 ans maintenant. Je peux répondre à tout vos besoins en terme de communication visuelle pour votre entreprise (Identité visuelle, édition, publicité, site web)
    2. Je suis Cécile Hencky, {graphiste / illustratrice}, j’aide les {entreprises qui vendent produits et/ou prestations} qui veulent {améliorer la visibilité de leur entreprise et l’efficacité de leur message publicitaire (ponctuel ou au long terme)} pour {se démarquer face à la concurrence}.
    3. Refuser des clients pas sexy pour prendre du boulot qui nous plaît (c’est flippant de refuser des clients, mais je me soigne) / Cibler, cibler, cibler !!!!

    J’suis pas encore hyper satisfaite du nouveau pitch mais y a du mieux…

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Cécile, en effet, il reste encore trop vague même s’il est mieux que le premier. A creuser donc. Peut-être essayer de cibler un type de produits ou de services vendus par tes clients?

      • Cécile Hencky

        Mes plus gros clients vendent du chocolat ou sont des agences… Je me rend compte que c’est en général, quand même, plus souvent des campagnes ciblées.. Je remettrai mon nouveau pitch travaillé ici :)

  • http://www.always-geek.com/ Zarkus13

    Allez, tentons !

    1. Ancien pitch : Je suis freelance en informatique dans les technologies Scala, Java, et Android. Je fais également du web, ce qui fait de moi un développeur fullstack, c’est à dire que je peux m’occuper de votre site, de A à Z.

    2. Nouveau : Je suis développeur freelance dans les technologies Scala, Java et Android, j’aide les startups présentent sur le web à créer ou améliorer leurs outils afin d’être plus efficaces.
    3. Il va probablement falloir que je limite aussi les technologies avec lesquelles je travaille, et me concentrer sur 2 ou 3 … sauf si ce n’est pas forcément nécessaire ? Il va falloir aussi que je bosse à fond ce pitch, car même celui-là ne me convient pas encore vraiment :s

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Complètement d’accord, avec toi, ton pitch doit encore être affiné. Pour les techno, cela dépend de ta cible. Si ça leur parle, tu peux les garder, s’il s’agit d’un jargon de spécialiste, tu peux carrément t’en passer. C’est à ta cible de décider :)

      • http://www.always-geek.com/ Zarkus13

        D’accord ! Merci 😉

  • http://www.marionpierret.com Marion Pierret

    Super article, merci !

    1. Je suis graphiste web et print, je travaille avec les petites entreprises artisanales ou commerçantes pour développer leur image aussi bien en réel que sur le web.
    2. Je suis graphiste web & print, j’aide les artisans en TPE et commerces de proximité à maitriser leur communication, de l’enseigne au site web.
    3. L’importance de savoir parler de soi !

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Mmmm, l’ancien pitch était déjà pas mal, car il y avait une cible spécifique, mais « développer leur image aussi bien en réel que sur le web » était un poil trop vague. Le nouveau pitch corrige le tir en beauté ! Bravo Marion :)

      • http://www.marionpierret.com Marion Pierret

        Merci Uriel !

  • Jocya Lagain

    Pas simple mais je me lance…

    1. Je suis Jocya Lagain, graphiste, webdesigner. Je vous conseille, et assure la conception ainsi que la réalisation graphique de vos projets de communication.

    2. Je suis Jocya Lagain, {designer graphique freelance}, j’aide les {PME} – {et les jeunes entrepreneurs} qui veulent {améliorer leur visibilité au travers de leurs supports de communication imprimés ou numériques}

    3. Apprendre à être plus précise pour savoir mieux me présenter et être clairement identifiée.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Je pense que ton ciblage est encore trop large. Essaye d’affiner 😉 Si besoin, regarde les différents profils des clients que tu touche et celui qui te correspond le plus !

      • Jocya Lagain

        Merci pour le retour, je me remets au travail :-)

        • Jocya Lagain

          2. Je suis designer graphique freelance basée à Nantes, j’accompagne les PME proposant des prestations liées au bien-être et aux soins paramédicaux à améliorer leur visibilité au travers de la création de leur identité visuelle et de leurs supports de communication.

          • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

            Là on est bon, well done :)

  • Aïtana Design

    Article très intéressant !

    Je me lance à mon tour.

    1. Je suis directrice artistique free-lance et je suis spécialisée en stratégie d’identité de marque.

    2. Je suis directrice artistique free-lance sur Biarritz, j’aide les startups françaises liées à l’univers du luxe à adopter une stratégie d’identité de marque pour émerger dans ce secteur d’activités.

    3. L’importance d’adopter un discours clair et de cibler plus précisément les clients avec lesquels je souhaite travailler. Que pensez-vous du nouveau pitch ?

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Je le trouve top :)

      • Aïtana Design

        Merci Jonathan ! J’avais encore des doutes sur ma cible mais je pense que ce positionnement peut-être pertinent ! :-)

  • Adel

    Bonjour. Je suis Adel, Consultant MOA comptabilités des dérivés listés, maîtrisant à la fois les standards comptables internationaux et le référentiel français ainsi que les risques pouvant découler des transactions sur ces produits. Je peux vous aider à rendre votre activité compliant en matière comptable.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Et quelle est votre cible ?

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Adel, y a un pb avec ton pitch. Il est centré sur toi à 100% très difficile de convaincre avec cette logique. :S

      Est-ce que ta cible comprend « compliant en matière comptable ». Ce n’est pas mon domaine d’activité mais je suis quasi sur que ce n’est pas ainsi que ta cible s’exprime

  • Rémi Doolaeghe

    J’espère que ça m’aidera à me lancer dans le grand bain !

    1.Je suis développeur back-end et agiliste convaincu. Je peux vous aider à réaliser vos applications orientées web, et aider votre équipe de développement à prendre son essor pour gagner en efficacité.

    2.Je suis développeur web freelance et coach agile sur la métropole lilloise. J’aide les DSI à réaliser leurs applications web, et à optimiser la méthodologie de l’équipe en place dans le but de gagner en productivité.

    3. Ne pas se lancer à la légère en espérant tomber dans un marché qui vous tend les bras !

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Excellent :)

  • http://reactor.fr Yann Vasseur

    1. Je m’appelle Yann Vasseur, je suis ingénieur développeur logiciel spécialisé dans le web et le mobile. J’apporte notamment mon soutient aux startup/PME à forte croissance.

    2. Je m’appelle Yann Vasseur, je suis ingénieur freelance spécialisé dans les technologies Microsoft .Net. Basé en Bretagne, j’apporte mes compétences dans le développement d’application web et mobile aux jeunes startups/PME à forte croissance.

    3. J’ai du mal à me trouver une spécialisation sachant que jusque la j’ai toujours voulu avoir plusieurs compétences (techniques), rester assez général pour être force de proposition et conseiller au mieux. De plus l’informatique étant aujourd’hui multi secteur, je ne vois pas pourquoi je ciblerai la restauration ou l’industrie, les deux m’interessent tout autant. J’ai l’impression de perdre un marché… Quant à refuser des clients, j’en suis encore loin… En tout cas merci pour ces conseils.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Yann, merci pour ta participation. Le fait de cibler ton pitch ne t’enlève pas tes compétence. Tant que tu restes dans le flou, tu auras des missions que tu ne souhaites pas forcément. En ciblant, tu montres que tu apportes une forme d’expertise, et cela se monnaie plus cher également.

      Pense un peu à cette image. Imaginons que tu cherches un artiste peintre pour ton salon. Qui choisis-tu entre Jeff: qui peint les facade, les portes de garages, les plafonds et Chris qui est spécialisé dans la décoration intérieur?

      Il se peut que Chris soit capable de repeindre la porte de ton garage, mais s’il se présente avec un panel plus large, il perd en pertinence. Ton objectif doit être de faire en sorte que ton client se dise: je dois absolument bosser avec Yann :). Donc target more.

      Ton pitch 2 est mieux que le 1, mais tu peux encore largement l’affiner.

  • Ludovic Tisné-Grimaud

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant !

    1.Je suis développeur de site internet. Je propose à mes clients la création de leur site internet adapté à leurs besoins et à leur image. Mes sites répondent aux dernières exigences d’internet et sont adaptés aux différents navigateurs et supports.
    2.Je suis créateur de site internet optimisé pour le référencement. J’aide les TPE et PME locales à améliorer et maîtriser leur visibilité sur internet et à augmenter leur chiffre d’affaire.
    3.Bien définir son marché et sa clientèle type permet d’avoir un discours précis et bien cibler ses clients.
    Que pensez-vous de TPE et PME locales ? D’après vous, est-ce encore trop vague?

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Ludovic, Tu devrais cibler encore plus, il faut que le prospect qui lis ta description se sente concerné par autre chose que la taille de son entreprise :)

      • Ludovic Tisné-Grimaud

        Merci Uriel. Je vais donc travailler tout ça pour peaufiner mon pitch! Mais j’ai peur qu’en ciblant trop, j’exclue des clients qui pourraient être intéressants.

  • Phyllis Gbango

    1. Je suis Phyllis Gbango, consultante en communication web. J’aide les TPE et PME dans la création ou la modernisation de leur site Internet et dans l’amélioration de leur stratégie de communication digitale.
    2. Je suis Phyllis Gbango, consultante web freelance. J’aide les TPE en Ile de France à moderniser leur site web et améliorer leur stratégie de communication web.
    3. Il est primordial de définir sa cible et de bien la segmenter avant de se lancer. Mon problème est que je ne sais pas encore vers quel secteur d’activité me concentrer.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Quelle est le profil des clients avec lesquels tu préfère travailler et pour qui te es le plus compétent ? Ca t’aidera à définir ta cible.

      • Phyllis Gbango

        Je ne sais pas car je suis dans les prémices et je n’ai pas encore lancé mon activité mais je vais y réfléchir. Merci pour ton aide !

        • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

          C’est encore plus simple alors, car ton choix doit avant tout être basé sur les clients que tu VEUX en accord avec tes compétences :). En ayant cette réflexion avant de commencer, tu te prémunis de tous les problèmes que j’ai mentionnés dans l’article

          • Phyllis Gbango

            Je pensais justement que c’était plus compliqué. C’est noté, merci Uriel !

  • Aurélie Gaullet

    Je me lance aussi :

    1) Je m’appelle A. G.-M. et je suis rédactrice spécialisée en archéologie. Voilà, ça se résumait à ça.

    2) Je m’appelle A. G.-M. et j’aide les acteurs de l’archéologie (opérateurs privés et publics, universités, musées) à valoriser les résultats de leurs recherches dans des contenus rédactionnels accessibles et attractifs. Ma mission est de transmettre des connaissances actualisées au plus grand nombre et d’éveiller la passion pour l’archéologie.

    3) J’ai mes familles de prospects, j’ai à peu près bien identifié tout ça… mais j’arrive pas à les démarcher… Et comme mes clients sont essentiellement dans le secteur public, ils sont pauvres 😉

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Aaahh, ben le second pitch est nettement mieux! La cible est bonne, le résultat me parait bon aussi, maintenant la question est: l’expression de ton résultat correspond t-il au langage de ta cible? Si oui c’est parfait, sinon, il faut encore le travailler.

      Le secteur public n’est pas si pauvre que ça. Ils sont assez doués pour gaspiller des sommes importantes dans des choses qui n’en valent pas la peine… je suis bien placé pour le savoir, mais c’est un autre débat.

      Pour le démarchage client, j’espère que tu seras là pendant l’un des 2 webinaires, car on va en parler !!

      • Aurélie Gaullet

        Super, car sur le démarchage, j’ai bien besoin d’un coup de pied aux fesses… virtuel !

  • Marine Corbelin

    1. Je m’appelle Marine, je suis lead infographiste 3D temps réel, je réalise des modélisations 3D, manage des équipes de freelances et je suis également formatrice 3D temps réel.

    2. Je suis lead infographiste 3D à Lyon, je mets ma pédagogie au service des sociétés de jeux vidéo afin de coordonner les équipes de graphistes (internes ou sous-traitants), qui contribueront à mener à bien les différents projets.

    3. C’est toujours difficile de parler de soi ! Cet exercice aide vraiment à se rencentrer sur ce que l’on attend comme missions.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Top! Pour le premier pitch, j’avoue que je ne voyais vraiment pas ce que tu faisais et à qui tu t’adressais, mais avec le 2e, les sociétés de jeux vidéos te trouveront 10 fois plus pertinente! Bien joué!

  • Lucile

    1. Je m’appelle Lucile. Je suis graphiste indépendante spécialisée dans l’univers des chevaux de courses. Je travail sur tous les types de supports de communication, logo, cartes de visites, brochures, sites internet etc. Je met mes compétences au services des haras, entraineurs, ventes etc.

    2.Je suis graphiste indépendante; je travail pour les haras, écuries et entraineurs de chevaux de courses en france qui souhaitent mettre en valeur et améliorer leur image de marque auprès de leur clients

    3. exercice très intéressant qui permet d’affiner la présentation de ses compétences.

  • Lucile

    Je m’appelle Lucile. Je suis graphiste indépendante spécialisée dans l’univers des chevaux de courses.
    Je travail sur tous les types de supports de communication, logo, cartes de visites, brochures, sites internet etc.
    Je met mes compétences au services des haras, entraineurs, ventes etc.

    Je suis graphiste indépendante; je travail pour les haras, écuries et entraineurs de chevaux de courses en france qui souhaitent mettre en valeur et améliorer leur image de marque auprès de leur clients

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Intéressant. Tu as déjà des clients de ce profil ? Si oui, tu sais s’il y a beaucoup de besoins dans ce marché ?

      • Lucile

        Bonsoir Jonathan, oui j’ai déjà qq clients dans ce domaine. Je développe ma clientèle depuis janvier dernier et je travaille pour des entraineurs, courtiers et syndicats. Il y a de plus en plus de besoins, c’est un milieu qui découvre depuis peu l’univers du digital et qui n’est pas très familier avec. C’est un défis que je me lance et que je suis prête à relever. J’essaie de développer une clientèle aussi dans le domaine de l’élevage en général pour la mise en valeur des reproducteurs de races de bovins, caprins, ovins et volaille de france 😉 Un riche programme ! je n’ai pas encore de clients pour ce domaine.

  • Jordane

    J’ai légèrement réorienté ma cible suite à des entretiens, enquêtes.

    1. Je m’appelle Jordane. Je suis {webdesigner et intégrateur web}. Mon objectif est {d’améliorer votre visibilité et d’optimiser votre taux de conversion}.

    2. Je suis {webdesigner et intégrateur web spécialisé Drupal}. J’aide les {start-ups françaises} à {développer leur MVP* pour améliorer leur visibilité et optimiser leur taux de conversion}.

    MVP: Minimum Viable Product

    3. J’essaye également de compléter avec ça pour apporter quelques mots clés à l’écrit (comme sur un site web par exemple):

    Passionné depuis toujours par l’UX Web design, le développement et le growth hacking je sais à quel point les notions de performance et d’accessibilité sont aujourd’hui importantes.
    Ayant travaillé pour une société de e-commerce et créé le studio de communication web Ananzē, je saurai répondre à vos problématiques en vous faisant bénéficier de mon expertise à travers votre projet.

    Mais je ne sais pas si c’est pertinent !?

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Jordane, merci pour participation. Ton pitch est vraiment bon. Dans ton cas je mets juste une réserve sur le fait de précisé que tu travail sur Drupal, car une Start up se fiche pas mal de la plateforme. Tu parlerais de wordpress se serait pareil. Pour le reste 20/20 ! MVP est un terme que les startups connaissent et utilisent. J’imagine que ce sont les enquêtes qui t’on permis d’avoir un pitch aussi tranchant :)

      le 3.ter peut être intégrééà ton pitch écrit en 3.

      Garde le 3.bis pour tes supports écrits et web :)

      Great job!

      • Jordane

        Merci Uriel :) c’est encourageant ! Tu as effectivement raison sur Drupal, les clients s’en ficheront pas mal.

        Tu veux dire que je dois intégré le 3.ter plutôt sur le 2 nan ? Comme ceci pour résumer:

        Je suis {webdesigner et intégrateur web}. J’aide les {start-ups françaises} à {développer leur MVP et plus pour améliorer leur visibilité et optimiser leur taux de conversion}

        • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

          Oui au temps pour moi! C’est bien le 3.ter qui doit être intégré dans le 2.

          Par contre pas la peine de préciser que tu te spécialises pour les startups française surtout si ton site est 100% en français :)

          Tu peux cependant aller encore plus loin en segmentant sur le type de startups : exemple, les « startups qui développent des communautés en ligne ».

          En catégorisant tu gagneras encore en pertinence :)

  • Julie

    1. Bonjour, je m’appelle Julie, je suis UX Designer.
    2. Bonjour, je m’appelle Julie, je suis UX Designer Confirmé, j’accompagne les startups à créer et enrichir leur produits et services et les agences à développer leur démarche centrée utilisateurs.

    Ça manque encore de précisions non?
    Merci ❤️

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      c’est pas mal, mais effectivement tu pourrais préciser. Pour les startup, quel genre de produits et services par exemple ?

  • http://sensiweb.fr Jess

    Bonjour, difficile de se concentrer sur une seule cible quand on aime justement la diversité que nous apporte notre travail, mais voici un essai :

    1 . Je suis développeuse web freelance et je crée des sites internet WordPress pour permettre aux particuliers et aux entreprises d’avoir leur propre site internet de qualité et à leur image.

    2 . Je suis {créatrice de sites internet freelance}, j’aide {les jeunes entreprises}{du web} qui veulent {une présence professionnelle et dynamique sur le web}.

    3 . Il est très important de cibler un marché précis pour gagner en crédibilité et pour trouver des clients qui nous correspondent. Et c’est un travail difficile !

    Merci pour cette première leçon :)

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Jess,
      il manque la fin de votre commentaire :'(

      • http://sensiweb.fr Jess

        Mauvaise manip, mais j’avais pourtant édité mon commentaire dans la foulée, il est censé être complet !

        • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

          Trop vague, « jeune entreprise du web » ça veut dire quoi? Des agences web? Essaye d’être plus spécifique :)

          Je comprends ta crainte de cibler, mais il faut que ton prospect se dise « Wow je veux absolument bosser avec Jess, son profil est exactement ce que je recherche ». Là ton pitch est encore un peu trop générique.

          La prochaine leçon est aussi intéressante :)

          • http://sensiweb.fr Jess

            Est-ce que « jeunes entreprises technologiques » collerait mieux ? En fait je pense à des petites entreprises (ou même auto-entrepreneur) qui sont spécialisés « dans le web », mais je ne sais pas comment les nommer. Par exemple récemment j’ai travailler pour des clients qui proposent des vidéos aériennes par drone, des visites virtuelles Google Business View, des solutions innovantes pour gérer son marketing produit… J’aimerais maintenant cibler ce genre de clients, mais je n’arrive pas vraiment à les décrire.

            En effet elle l’est :) Mais je n’ai pas encore réussi à y répondre, il va falloir que je revois tout mon concept actuel. Merci à vous deux pour ce que vous nous proposez !

          • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

            Ce sera une des points du webinaire alors je garde la surprise jusque là. Mais voici un indice, le meilleur moyen de nommer tes prospects ou leurs besoins ce n’est pas de le faire toi-même :)

          • http://sensiweb.fr Jess

            Je n’en doute pas, j’attends impatiemment le webinaire alors 😉
            Merci !

  • Sébastien Albrecht

    Bonjour, moi je suis dans un domaine bien différent de la plupart des personnes ici. Mais tout ceci n’en est pas moins utile!

    1. Avant mon pitch se résumait à ceci:
    « Je suis à votre écoute et à votre disposition pour vous aider à mener vos projets immobiliers à terme. »

    2. Maintenant j’hésite entre plusieurs formules
    – Je suis {agent commercial et consultant en transactions immobilières}, j’aide {les particuliers de Saint-Louis et environs} qui veulent {vendre leurs appartements}.

    – Je suis {agent commercial et consultant en transactions immobilières}, je mets mon savoir faire au service
    {des particuliers de Saint-Louis et environs} désireux de {vendre leurs
    appartements}.

    Qu’en pensez vous?

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Sébastien, bienvenue. On est pas raciste sur les freelances qui ne sont pas dans le web, car les principes expliqués sont en réalité universelle, la plupart des freelances que je coache ne sont pas dans le web :)

      Le pitch premier pitch de ton 2. me semble plus performant. « je mets mon savoir-faire à au service de » va de soi et n’apporte rien de plus, le message est un peu plus long et perd du coup en efficacité.

      • Sébastien Albrecht

        ok merci! 😉

  • apliweba.com

    Bonjour, désolé pour le retard mais j’étais absente hier :)

    avant mon pitch c’était :

    « je suis webmaster et je propose de vous accompagner dans votre projet de création de site internet, applications web et de développer des solutions web adaptées à vos besoins.

    maintenant c’est (selon l’exercice) :

    Je suis {créatrice de sites internet freelance}, j’aide {les petits commerces}{primeurs, et autres épiceries fines} qui veulent {un catalogue en ligne permettant de passer des commandes en ligne et une application qui permet de développer leur commerce sur tous supports média (mobile, tablette) afin d’être proche de leurs clients}.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Sonia :)
      Ce que j’en pense. Le pitch 1 est ultra générique. Le pitch 2 bon mais pour le rendre extra, il te faudrait :
      1 L’alléger, la phrase est un peu longue et lourde
      2. t’assurer que ta promesse utilises bien le langages du client.
      On verra ce point pendant le webinaire :)

      Ce qui est bien avec ton nouveau pitch, c’est que tu élimines directement du monde pour te focaliser sur les profils qui t’intéresse. Si je suis une entreprise du bâtiment, je sais que tu n’es pas une freelance pour moi. Au contraire si je suis à la tête d’un petit commerce, rien que par ton pitch, j’ai envie d’en savoir plus. Tu te positionnes comme une vraie spécialiste, et tu gagnes en pertinence auprès de ta cible.

      En résumé, ton pitch est bon, tu peux le peaufiner encore un peu mais tu es sur la bonne voie.

      Great :)

      • apliweba.com

        Merci pour vos conseils je vais simplifier ma phrase :) grâce à vos conseils je commence à mieux comprendre comment présenter mes services.

  • apliweba.com

    qu’en pensez-vous ?

  • apliweba.com

    Je suis {créatrice de sites internet freelance}, j’aide {les petits commerces}{primeurs, et autres épiceries fines} qui veulent {un catalogue en ligne afin de développer leur commerce via une stratégie e-marketing }.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Tout simplement :) c’est plus clair et plus impactant !

      • apliweba.com

        n’est ce pas ! 😉

  • http://clairecote.fr/ Kler

    1°) Graphiste de métier, je viens de reprendre une boutique de fabrication de carnet à spirale. Je propose à mes clients la personnalisation et la réalisation de ces carnets mais surtout la création de faire-parts artisanaux originaux et personnalisés pour toutes les occasions de la vie…. Je propose également aux clients ayant acheté le kit DoItYourself, de venir réaliser leur faire-part à la boutique en bénéficiant de matériel de base en prêt et de mes conseils.

    2°) Je tiens une boutique de création-réalisation de faire-part et carnet à spirale, je travaille avec des particuliers, surtout des femmes qui recherchent un faire-part personnalisé, artisanal, potentiellement à faire soi-même avec une aide personnalisée ou avec des PME ou le secteur public dans le domaine du cinéma et de la culture qui veulent un support papier personnalisé en petite quantité.

    3°) Cet exercice est très complexe pour moi car je suis encore en pleine réflexion sur la reprise de cette boutique et de ce que je vais en faire… mon pitch est donc un peu biaisé car j’ai à la fois l’activité de la boutique actuelle et ce que je voudrais y développer… Mais peut-être que cette réflexion va me faire réaliser que les 2 activités ne sont peut-être pas possibles ensemble.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Kler, ton pitch est trop fouilli, la cause, tu essaies de dire trop de chose en même temps. Réessaye en faisant 2 pitchs différents, 1 par activité, tu gagneras en efficacité :)

      • http://clairecote.fr/ Kler

        Merci d’avoir répondu… j’ai effectivement galéré par lef aite qu’il y a plusieurs aspects à l’activité. Je vais retravailler dessus en séparant les 2 activités. Merci !

  • http://www.studiokarma.fr Studio Karma – Sébastien TISON

    1 – Je suis graphiste freelance, je propose aux entreprises la création de leur identité graphique et leur support de communication.

    2 – Je suis {graphiste freelance près de Lyon}, j’aide les {auto-entrepreneurs et les entrepreneurs indépendants}, qui vendent
    (des prestations de services ou de la formation), à (développer leur activité et à construire leur image de marque.)

    3 – Cibler permet de communiquer plus efficacement avec ces prospoects et permet de se démarquer en se positionnant en tant qu’expert d’un domaine précis.
    C’est vrai que c’est un brin « stressant » de réduire sa cible à un public précis car on a peur de louper des contrats

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Ton pitch en 2. est vraiment plus percutant. Tu limites en effet ta cible, mais c’est beaucoup plus percutant. Si je suis un indépendant,ça me parle plus car j’ai l’impression que c’est ton domaine d’expertise. En outre tu deviens plus pertinents qu’un freelance généraliste qui fait du graphismes pour les architectes, les médecins, les aides à domiciles, les artisans etc. Tu montres que tu connais mieux les problématiques de ta cible et ça c’est bon !

  • Camille

    Je pense que c’est trop tard, mais voici mon picth: « Je suis consultante webmarketing, j’aide les PME à mener leur projet de refonte / création de site web. Je suis spécialisée sur le marché BtoB.

    2- Je suis chef de projet web, j’aide les PME Lyonnaise dans le secteur BtoB, à mener à bien leur projet de refonte / création de site web ecommerce. Je suis spécialisée en ecommerce.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Camille,
      Perdu! ce n’est pas trop tard ! Je pense que tu peux encore améliorer ton pitch. Peut-être peux tu encore affiner le secteur B2B. Par ailleurs, je vois webmakerting, il doit y avoir une notion de conversion ou de chiffre d’affaires dans ton pitch

  • HOUNTONDJI Gloria

    Bonjour à tous, je m’y mets aussi :)

    1) Ancien pitch:

    Je suis Estelle HOUNTONDJI, traductrice Anglais Français. Je travaille
    en freelance et à distance. Je mets ma connaissance des deux langues
    (Anglais et Français), au service des agences de traduction.

    2) Nouveau pitch:

    Je suis Estelle HOUNTONDJI, traductrice freelance à distance,
    spécialisée dans les jeux de hasard, les jeux vidéos, l’ingénierie et
    le Marketing. Ma maîtrise de l’Anglais britannique et américain ainsi
    que du Français, me permet de travailler avec des agences de
    traduction dans le monde entier.

    3) Leçon retenue: Avec un peu de stratégie, on peut vraiment parvenir
    à fidéliser ses clients.

    Qu’en pensez vous?

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Estelle,

      Le second pitch est mieux que le 1er, mais largement perfectible. En effet, il y a un gros flou artistique sur ta cible. On ne sait pas qui tu vises !

      Si tu vises les sociétés de jeux de hasard, les jeux vidéo, l’ingénierie et le marketing (c’est un peu trop varié au passage), ton ciblage n’est pas assez efficace et le fait que tu maitrises bien l’anglais n’est pas à mettre en avant, car c’est la base pour un traducteur.

      Si tu vises les agences de traductions, elles vont considérer ta phrase « Ma maîtrise de l’Anglais britannique et américain ainsi que du Français me permet de travailler avec des agences de traduction dans le monde entier » comme du blabla sans intérêt. Peut-être devrais-tu cibler des agences de traduction spécialisées (ex. Agence de trad spécialisée en documentation technique {informatique / industrielle / jeux / site Internet de tel domaine, etc).

      Pour t’inspirer : qu’est-ce qui pourrait te démarquer d’un autre traducteur si une agence de traduction devait te choisir ? As-tu une expertise en particulier ? C’est ça que tu dois mettre en avant.

      Bien à toi :)

      • HOUNTONDJI Gloria

        Je suis Estelle HOUNTONDJI, traductrice Anglais-Français freelance. J’utilise des outils de gestion tels que SDL Trados, afin d’aider les agences de traduction à gérer leurs projets de grande envergure en un temps record, notamment dans les domaines de la technique et du divertissement.

        • HOUNTONDJI Gloria

          mon pitch retravaillé; qu’en pensez vous?

          • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

            Ca à l’air mieux, à condition que le fait que l’outil SDL Trados soit un argument fort pour une agence de trad. Ceci dit, n’est-il pas préférable de travailler avec les clients en direct que par une agence ?

  • http://clairecote.fr/ Kler

    1) Ancien pitch :

    Je tiens une boutique de création-réalisation de faire-part et carnet à spirale, je travaille avec des particuliers, surtout des femmes qui recherchent un faire-part personnalisé, artisanal, potentiellement à faire soi-même avec une aide personnalisée ou avec des PME ou le secteur public dans le domaine du cinéma et de la culture qui veulent un support papier personnalisé en petite quantité.

    2) Nouveau pitch séparé en 2 activités :

    1ere activité : Je suis créatrice et fabricante de carnets à spirale artisanaux, je fournis les PME/TPE et les services publiques travaillant dans le domaine du cinéma et de la culture qui veulent des carnets personnalisés en petite quantité.

    2eme activité : Je suis créatrice de faire-part artisanaux, j’aide des particuliers qui veulent un faire-part personnalisé et fait-main et leur offre la possibilité de venir les réaliser eux-même à l’atelier.

    3) Le fait de faire ces pitch m’a permis de me rendre compte que mes activités n’étaient peut-être pas compatibles et que j’allais peut-être devoir faire un choix entre les 2.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hello Kler,
      c’est nettement mieux! Si tu ne peux pas faire les activités en même temps, tu peux déjà en lancer 1, et dès que ta première activité tourne bien, tu peux attaquer l’autre l’autre. Dans la formation Freelance CAAP Succès on appelle ça « la boucle du conquérant »:)

  • http://thisisline.com Line PG

    Hello John & Uriel !

    En espérant que vous prendrez (encore) un peu de votre temps pour me répondre…

    1- Je m’appelle Pascaline. Je suis conceptrice en communication visuelle. J’aide mes clients à façonner leur identité et les aide à la déployer.

    2 – Je m’appelle Pascaline. Je suis conceptrice en communication visuelle. J’aide mes clients à créer et à améliorer leur identité de marque et leur stratégie de communication.
    Je leur permet ainsi de gagner en visibilité et en efficacité pour leurs messages publicitaires.

    3- Cet exercice est top ! Il y a 3 mois je disais que j’étais graphiste freelance… et je ne savais pas quoi préciser derrière exactement…

    Un immense merci pour votre travail.

    Signé Pascaline (celle citée en exemple dans votre mail de promotion du pack premium 😉

    ++.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hey! Pascaline. Ton pitch manque un point essentiel. Il n’est pas ciblé. Du coup tu tombes dans le travers de « je m’adresse à tout le monde ». Le boulanger, l’avocat, la fleuriste, le directeur d’hotel. Essaye de voir parmi tes clients s’il n’ya pas un secteur d’activité qui ressort :)

      De toute façon tu auras toutes les clés lundi au démarrage de la formation :)

      Bienvenue dans la communauté des Freelances CAAP!

  • michel

    Merci Uriel de ton feed-back – Mes outils s’adressent à tous publics et ma difficulté est que si je me centre sur une niche (comme phobies, affirmation de soi….) cela me parait trop restrictif. Le point clé de mes cibles clients sont des personnes qui ont déjà essayé un certain nombre de choses (comme le développement personnel, le coaching, les médicaments) et n’ont pas pu maintenir les résultats durables pour aller vers le succès.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Michel,
      Etre spécifique ne veut pas dire « se fermer des portes » au contraire, tu gagnes en précision et cela ne t’empêche pas d’avoir plusieurs activités. Google était à la base un moteur de recherche UNIQUEMENT… mais aujourdhui : Gmail, Google Drive, Picasa, Google Book, Youtube etc. :)

  • michel

    Je suis Michel, je suis thérapeute et coach en réussite- j’accompagne depuis 2 décennies des personnes responsables qui ont choisi de prendre leur vie en main . Elles sont Désireuses d’en finir avec leurs blessures émotionnels, leurs stress, leurs croyances négatives qui les empêchent de déployer toutes leurs ressources et de piloter leur vie avec succès. Mon label BE Happy. Elles apprécient particulièrement l’aspect thérapeutique qui fait le pont avec un plan d’action en fonction des problématiques rencontrées.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Michel,

      C’est pas mal mais il y a à la fois des éléments trop vagues et
      d’autres très spécifiques.

      Trop vague: « les personnes responsables qui ont choisi de
      prendre leur vie en main ». => Trop de personnes vont se sentir
      concernées alors que tu sais bien que ce n’est pas forcément le cas. Si
      Monsieur Tout le monde, est concerné, cela veut dire qu’il faut être encore
      plus spécifique.

      « Les croyances négatives » je comprends parfaitement
      cette expression, mais pour autant, tes clients n’utilisent pas cette
      expression, c’est en effet l’expression des spécialistes. Quelles expressions utilisent tes clients potentiels ? Dans la même lignée, je ne suis pas certain que
      « aspect thérapeutique » soit le meilleur terme: accompagnement me
      parait plus parlant pour ta cible.

      D’une façon générale, ton pitch est un peu long, mais tu peux
      augmenter son efficacité en l’allégeant. Rappelle-toi les expressions que tes
      clients utilisent pour décrire leurs problèmes et qualifier ta solution
      après l’avoir utilisée. Cela t’aidera à avoir un pitch efficace :)

  • Amandine

    Bonjour,

    Je ne me souviens pas de mon ancien pitch car j’ai fait cet exercice il y a un mois après avoir lu l’extrait téléchargeable que vous proposez.

    Voici mon pitch :
    Je suis réalisatrice. Je réalise des films publicitaires de produits et services innovants crées par des entrepreneuses.

    Ce que j’ai retenu : Ce pitch doit avant tout être efficace avant de faire rêver.

    Merci pour cet article.

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Bonjour Amandine,
      Produits et services innovants: trop vague.
      Entrepreneuse: trop vague. Quel secteur? Quel type de métier? etc.
      bonne réflexion !

  • http://www.studiopaon.com Bérénice

    1/ Je suis Bérénice et avec Studio Paon, j’aide les indépendants à faire la roue sur le web. L’objectif: les rendre visible, crédible et autonome.

    2/ Je suis Bérénice et avec Studio Paon j’aide les formateurs, architectes et autres professionnels lié au soin à augmenter leur crédibilité et visibilité via la création de leur site web. Je transforme aussi leur approche du site internet: une cliente qui n’avait pas du tout envie de regarder son site et qui ne savait se servir que de Facebook a réalisée seule après la formation, la traduction de plus de 20 pages de son site web.

    > un peu plus long mais en effet plus accrocheur car spécifique. A retravailler pour être plus concis !

    3/ Faire moins de marketing et aller plus dans la description du besoin

    > Merci pour votre approche qui revient aux bases : ce que je fais faire à mes clients mais qui est plus difficile quand c’est pour moi !

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      C’est effectivement mieux :) Un bon exercice, est de t’entrainer à te présenter avec le nouveau pitch auprès de tes clients et prospects pour voir ce qui les interpèle et ainsi trouver la formule plus concise !

  • http://www.danusha.design/ DJ

    Hello !

    Déjà merci pour votre « cours » c’est exactement ce dont j’avais besoin. Du coup je me suis prêtée au jeu et voici ma participation.
    Pitch 1 : Bonjour, je m’appelle D, je suis chef de projet digital pour les agences de communication ainsi que les PME.

    Pitch 2/1 : Je suis chef de projet digital pour es PME cherchant à developper leur présence web. Mon métier consiste à comprendre votre besoin pour l’expliquer et le réaliser avec une équipe spécialisée.

    Pitch 2/2 : Je suis chef de projet digital, j’aide les PME à créer et développer leur présence sur le web en étant le lien entre leurs envies et les moyens pour les concrétiser.

    Merci pour vos retours 😉

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hello DJ,
      1/ Les pitchs 2/1 et 2/2 ne me paraissent pas assez spécifiques.
      En ce qui concerne la cible, les PME =>trop général : il y a des PME dans le textile, dans l’informatique, dans le bâtiment, etc. Difficile de se reconnaître derrière un sigle qui regroupe des activités tellement variées.

      2/ « j’aide les PME à créer et développer leur présence sur le web »
      => Pourquoi selon toi ta cible veut développer sa présente sur le WEB, quel est son objectif final? La fin de ton pitch n’en sera que meilleur, mais il faut mieux définir ta cible.

      Bon courage :)

  • Sam P-L

    Merci Uriel pour ces excellents conseils !
    Je suis en auto-formation pour devenir développeur web front-end freelance. Pour l’instant, je me focalise avant tout sur les compétences métier, comme la maîtrise des outils de programmation web.
    Idéalement, j’aimerais me former pendant 1 an (à côté de mon emploi actuel) avant de commencer à chercher mon premier client.
    D’après vous, quand dois-je commencer mon étude de marché pour identifier une niche potentielle? J’avoue avoir peur de m’enfermer dès le départ dans une niche spécifique et que cela risque de me fermer des portes.
    Merci pour votre aide ;).

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hello Sam, je te conseille de « t’enfermer » dans une niche car c’est justement là que les meilleures portes vont s’ouvrir.

      Définir une niche avant même de commencer à bosser est le meilleur moyen de démarrer une activité très rapidement rentable.

      Cela dit, forme-toi déjà, démarre ton étude de marché dès que tu es suffisamment compétent pour répondre à un besoin spécifique.

      • Sam P-L

        Hello Uriel, pour commencer un grand merci d’avoir pris le temps de me répondre, car j’imagine que tu dois être très pris ;).

        J’ai deux questions à la suite de ta réponse:

        1. Jonathan m’a encouragé à m’inspirer des freelances du réseau Greaaat ( http://greaaat.com/freelances/ ). Or, j’ai le sentiment que peu d’entre eux se positionnent sur des niches (p.ex. http://greaaat.com/freelances/loic-ginoux/ ou http://greaaat.com/freelances/integrateur-web-paris/ ). Cela me perturbe dans la mesure où j’ai le sentiment que tes conseils et leur exemple ne coïncident pas tout à fait. Peux-tu m’éclairer sur ce point qui me perturbe?

        2. Quels conseils aurais-tu pour un freelance débutant qui n’a pas encore fait de prestation client et qui souhaiterait identifier une niche porteuse? As-tu des articles ou des ressources qui m’aideraient à identifier un marché en partant de zéro?

        Encore merci pour ton aide :).

        • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

          Salut @sam_p_l:disqus !

          1. Certains freelances ont des niches, mais ne le formalisent pas forcément. Dans Greaaat, certains sont vraiment plus spécialisés en sous-traitance pour des agences web, alors que d’autres font des prestations globales avec l’aspect marketing plutot pour des PME. Comme peu de freelances développeurs ou designers viennent du monde marketing, peu ont le réflexe de penser niche. Mais j’ai justement un gars dans greaaat qui vient du marketing, et il a directement fait de la niche (http://www.antoinebrossault.com/ – TPE / pages dédiées à wordpress et à woocommerce).

          2. En interviewant des freelances développeurs, et en leur demandant des infos sur leurs clients, ceux qui sont les plus rentables, ceux qu’ils préfèrent.

          Bon courage !

          • Sam P-L

            Merci Jonathan !
            Si jamais tu as des conseils ou des ressources pour que je puisse décider si je veux plutôt m’orienter vers de la sous-traitance pour des agences web ou travailler directement avec des clients TPE/PME, je suis preneur :). J’avoue que les avantages et inconvénients des deux cas de figure sont assez flous pour moi.

          • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

            En gros, si tu as envie d’avoir de la marge de manoeuvre, être un consultant, et si tu veux pouvoir répondre aux problématiques des clients, le mieux, c’est de traiter en direct avec eux. Si tu es sous-traitant, si as plus de chances d’être uniquement un expert technique (et si tu aspires à ça, ben sois sous-traitant). Mais si tu veux pouvoir impacter une stratégie et avoir un regard marketing, vaut mieux viser les TPE/PME.

            Pour ma part, je suis en direct avec les startups, et c’est comme ça que j’arrive à faire du design et de l’intégration tout en proposant d’améliorer leurs taux de conversions. En étant en direct, j’ai de la marge de manoeuvre. Et régulièrement quand on me demande de faire un site vitrine, je propose une autre solution, comme un site de pré-lancement avec du partage viral parce que ca correspond mieux à leur besoin du moment.

            Par contre, pour traiter en direct, c’est plus complexe de trouver les clients, mais si tu choisis une niche, et quand tu as conquis plusieurs clients, après ce sera beaucoup plus simple, parce que tu deviendras l’expert de cette niche là. Moi je suis un designer intégrateur sur mesure pour les besoins des startups qui développent des applications et qui ont besoin de convertir plus de visiteurs en clients.

            Ça va c’est clair ?

          • Sam P-L

            Nickel merci Jonathan

          • Sam P-L

            Merci :)

      • Sam P-L

        Merci du conseil Uriel :)

  • Camille Pianel

    je m’appelle camille Pianel, je suis spécialisé dans création de motifs sur des surfaces. je vends une maquette je vends des maquettes de motifs aux entreprises qui les impriment sur leur support afin de décorer et de sublimer leur travail.

    je suis créatrice de motifs je travaille avec les entreprises qui veulent développer des gammes de produits avec un motif original et unique en lien et en adéquation avec leur stratégie de marque.

  • Lisa Etpuisvoilà

    Je me lance également :

    1/ Je m’appelle Lisa, je suis graphiste illustratrice, je m’occupe donc de créer l’identité de chaque entreprise

    2/ Je suis graphiste illustratrice Freelance, je travaille avec des professionnels du milieu libéral et commercial qui souhaitent obtenir une réelle identité visuelle originale et contemporaine afin d’obtenir de nouveaux clients et de les fidéliser. Vous l’aurez compris, en ayant une meilleure image, vos clients se multiplieront et votre chiffre d’affaire sera en progression!

    3/ Je suis en réel problème de « niche » clientèle, mes devis semblent trop hauts pour les clients qui me contactent, mais parce-que ce sont tous de jeunes PME qui veulent faire leur communication avec un budget de 50euros. Un graphiste vend un certain luxe, et finalement je ne devrais pas cibler ce genre de jeunes entreprises..

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Salut Lisa, effectivement, si les clients que tu touchent ne sont pas prêt à dépenser plus, il faudrait chercher une niche qui serait prête à dépenser plus ! Où sinon, il faudrait travailler ton argumentaire pour les convaincre que c’est un investissement qui en vaut la peine :) Est-ce que tu as aussi fait l’étape « Apporter de la valeur pour facturer plus cher » ? http://freelanceboost.fr/boot-camp/apporter-de-la-valeur-pour-facturer-plus-cher/

      • Lisa Etpuisvoilà

        Merci de ta réponse !
        Oui c’est ce que je fais justement en ce moment même, je décide de changer de niche et effectivement j’ai lu cette étape aujourd’hui-même !
        Ce qui m’a permis de comprendre comment facturer plus cher et surtout, convaincre mes clients. Maintenant il ne reste plus qu’à tester ! J’ai commencé par ré-envoyer des e-mailing, poster des annonces, le tout avec un argumentaire bien révisé et un spitch revisité. Plus qu’à voir..

        • Lisa

          Bonjour Lisa, je serai intéressée d’avoir un petit retour sur ton changement de niche, tes clients, les difficultés que tu as rencontré ou que tu rencontres encore ? Ces conseils t’ont-ils été bénéfiques au final ?
          Au plaisir ! :)

  • Emmanuel BrjOne

    Je m’appelle Emmanuel Brejon, je suis designer graphique, j’aide les structures d’église à moderniser leur image auprès du grand public.

  • Emmanuel BrjOne

    Je m’appelle Emmanuel Brejon, je suis designer graphique, j’aide les structures d’Eglise à moderniser leurs supports de communication pour faire face aux enjeux actuels de la nouvelle évangélisation.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Exact ! Tu as déjà pu collaborer ou échanger avec Progressif Media ? http://progressifmedia.com/

      • Emmanuel BrjOne

        Yes c’est par Thom ghys que je suis arrivé ici 😉

  • Pierrot

    Allez je me lance:
    1)Je suis Pierrot, consultant produit, j’aide les entreprises à concevoir leurs futurs produits à succès.

    2)Je suis Pierrot, consultant Adéquation Produit Marché, j’aide les entrepreneurs et les départements produits de grands groupes qui cherchent leurs prochains produits digitaux à succès.

    3)le pitch 2) met plus en valeur ce qui me passionne dans le product management. De plus, changer le « aide (segment) à » par « aide (segment) qui » inverse le rapport de discussion. Je me vois bien dire à un client: » ah désolé vous ne cherchez pas votre prochain produit digital à succès » :) c’est un peu manipulateur 😀

    Merci pour ces conseils, suis bien sûr preneur de feedbacks :)

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hello Pierrot !
      Ton second pitch est bien meilleur. Il te permet de faire rentrer tes prospects dans une dynamique de succès car la promesse est plus forte. Un prospect préférera toujours un spécialiste qui cherche à lui faire atteindre un succès, plutôt qu’un simple spécialiste.

      Pour aller plus loin, il faudrait que montres que tu as déjà accompagné des entreprises dont les produits ont fait un carton ! Pour cela, si ce n’est pas encore fait, réalise des études de cas. Pour te donner une idée de la puissance des études de cas : sur mon site de coaching emploi, ce sont les études de cas qui motivent le plus mes clients à s’offrir mes services !

      • Pierrot

        Merci Uriel du feeback et de ton REX sur les études de cas. En effet, je prévoyais d’en mettre sur mon site et je me demandais justement quelle action prioriser, j’ai la réponse, les études de cas :)

  • Anis KOSSENTINI

    1) Je suis Anis, après 10ans d’expériences dans le domaine TIC, j’ai décidé de fonder ma startup.
    c’est une agence digitale, spécialisé dans le développement web.
    Je travaille avec des freelanceurs Seniro Backend, Frontend, FullStack ainsi qu’en Référencement & SEO
    2) Je suis Consultant Web, je travaille avec des agences digitales, pour la création et TMA des sites à fort trafic(un quotidien régional/journal numérique)
    3) L’importance n’est pas de raconter notre histoire, mais d’être bref et précis
    Merci pour tous ce que vous faites…

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      top :) avec plaisir !

  • Lisa

    Bonjour ! La discussion a maintenant 2 ans mais j’ai découverts votre programme il y a quelque jours et ai décidé de changer d’approche comme vous le conseillez. Je me suis installée en tant que graphiste freelance il y a peu et j’ai conscience que mon discours est un peu bancal et surtout que j’ai du mal à démarrer (trouver assez de clients). Je me suis prêtée à l’exercice, même si j’ai encore un peu de mal :

    Pitch #1 : « Je m’appelle Lisa, je suis graphiste freelance. J’accompagne les entreprises et particuliers dans leur communication web et print. »

    Pitch #2 : « Je suis graphiste freelance, j’aide les PME et les auto-entrepreneurs qui ont besoin d’une communication web et print créative et efficace. »

    Pitch #3 : « Je suis graphiste freelance, j’aide les professionnels du mileu libéral et commercial qui ont besoin d’une communication moderne et créative »

    Pitch #4 : « Je suis graphiste freelance, j’aide les PME et les startup à se démarquer avec une communication moderne et créative ».

    Pas encore totalement convaincue par le combo des adjectifs « moderne et créative » et par la formulation du type d’entreprise. En fait j’aimerai accompagner les auto-entrepreneurs, les PME, ou TPE … Mais je trouve ces formulations un peu lourdes.

    Sinon je vais mettre en pratique cette nouvelle approche sur mon site, et je pense également proposer des tarifs sous forme de « pack » (ex : pack startup, etc).

    Merci d’avance pour votre réponse, et pour vos conseils !
    – Lisa

    • http://www.carrierepunch.com Uriel Megnassan

      Hello Lisa,
      Merci de t’être prêtée au jeu. Ta cible aurai besoin d’être un peu précisée :
      auto-entrepreneur et PME c’est très vaste ! Cela va du voyant à l’entreprise du BTP !

      De même, comme tu le dis, les qualificatifs « créative et efficace » ne sont pas forcément les meilleurs.
      Quel sont, pour tes clients potentiels, les bénéfices d’avoir une communication créative et efficace? Quel est l’impact d’une telle communication sur leur image ou leur activité? Voilà des terrains à creuser :)

      A bientôt!

      Uriel

      PS. Même si le poste à 2 ans, il est toujours d’actualité, et nous sommes toujours là pour répondre !

      • Lisa

        Bonjour Uriel,

        Un grand merci pour votre réponse :)

        J’ai donc retravaillé depuis sur mon positionnement et mon accroche. J’ai eu vraiment du mal à définir ma cible. Cela peut paraître simple et évident pour beaucoup mais c’est un vrai casse-tête pour moi ahah.
        En réalité je n’ose pas, pour l’instant en tout cas, restreindre comme vous le conseillez ma cible à ce point (du type « segment 1/segment 2″). J’ai compris et je suis d’accord avec les points que vous abordez, mais me concernant j’aime avoir une certaine diversité dans les projets sur lesquels je travaille. J’ai du mal à ne choisir qu’une branche précise. Je ne vois pas laquelle d’ailleurs.
        Je me suis donc forcée à plusieurs reprises à cibler un minimum car « j’aide les PME et les startup » c’était bof. J’ai choisis pour l’instant la formulation « j’aide les jeunes entreprises ». Je ne dis pas que c’est génial mais je trouve ca mieux. Je n’ai pas forcément envie de travailler uniquement avec des auto-entrepreneur, ou juste avec des PME. Constatant qu’avec les quelques projets que j’ai eu, les entreprises étaient souvent des startup ou assez jeunes entreprises, je me suis décidée à m’intéresser de plus près à ce type d’entreprises et proposer des services/offres adéquats.

        J’ai également des difficultés à cibler une niche parce que les domaines que j’aime tout particulièrement sont variés, mais au final concernent davantage un public féminin. Et du coup des jeunes entreprises. Voici quelques exemples de domaines que j’affectionne et dans lesquels j’aimerai travailler : beauté, blog, restauration, mode, coiffure, sport, etc. Une cible féminine mais pas définie. C’est pour cela que je suis restée sur « j’aide les jeunes entreprises ».

        J’ai aussi l’impression qu’il manque un truc dans mon pitch final, du mal à formuler la deuxième partie de ma phrase.
        J’ai écris sur papier les bénéfices d’une comm « créative et moderne » comme vous me l’avez proposé. J’ai essayé de l’inclure dans mon pitch, plus ou moins bien; en tout cas ça m’a aidé à y voir plus clair et à construire un argumentaire en parallèle.
        Voici les pitchs que j’ai fais après votre réponse, et le dernier en date :

        5/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à créer leur image avec une communication percutante et créative.

        6/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à gagner en visibilité avec une communication adaptée à leurs objectifs.
        (Ce que je sous-entends = aider à se démarquer de la concurrence avec une comm. adaptée à la cible de l’entreprise)

        7/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à gagner en visibilité grâce à des solutions graphiques adaptées à leur projet.
        (Pas sûre du terme « solution graphique »…Mais pas trouvé mieux pour l’instant)

        Voilà, je m’excuse pour le pavé ! Mais je me dis que mon casse-tête pourra peut-être aider d’autres free dans leur cheminement ^^

        Merci beaucoup pour vos conseils ! C’est un vrai déclic pour moi :)

        Lisa

      • Lisa

        Bonjour Uriel,

        Un grand merci pour votre réponse :)
        J’ai donc retravaillé depuis sur mon positionnement et mon accroche. J’ai eu vraiment du mal à définir ma cible. Cela peut paraître simple et évident pour beaucoup mais c’est un vrai casse-tête pour moi ahah.
        En réalité je n’ose pas, pour l’instant en tout cas, restreindre comme vous le conseillez ma cible à ce point (du type « segment 1/segment 2″). J’ai compris et je suis d’accord avec les points que vous abordez, mais me concernant j’aime avoir une certaine diversité dans les projets sur lesquels je travaille. J’ai du mal à ne choisir qu’une branche précise. Je ne vois pas laquelle d’ailleurs.
        Je me suis donc forcée à plusieurs reprises à cibler un minimum car « j’aide les PME et les startup » c’était bof. J’ai choisis pour l’instant la formulation « j’aide les jeunes entreprises ». Je ne dis pas que c’est génial mais je trouve ca mieux. Je n’ai pas forcément envie de travailler uniquement avec des auto-entrepreneur, ou juste avec des PME. Constatant qu’avec les quelques projets que j’ai eu, les entreprises étaient souvent des startup ou assez jeunes entreprises, je me suis décidée à m’intéresser de plus près à ce type d’entreprises et proposer des services/offres adéquats.

        J’ai également des difficultés à cibler une niche parce que les domaines que j’aime tout particulièrement sont variés, mais au final concernent davantage un public féminin. Et du coup des jeunes entreprises. Voici quelques exemples de domaines que j’affectionne et dans lesquels j’aimerai travailler : beauté, blog, restauration, mode, coiffure, sport, etc. Une cible féminine mais pas définie. C’est pour cela que je suis restée sur « j’aide les jeunes entreprises ».

        J’ai aussi l’impression qu’il manque un truc dans mon pitch final, du mal à formuler la deuxième partie de ma phrase.
        J’ai écris sur papier les bénéfices d’une comm « créative et moderne » comme vous me l’avez proposé. J’ai essayé de l’inclure dans mon pitch, plus ou moins bien; en tout cas ça m’a aidé à y voir plus clair et à construire un argumentaire en parallèle.
        Voici les pitchs que j’ai fais après votre réponse, et le dernier en date :

        5/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à créer leur image avec une communication percutante et créative.

        6/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à gagner en visibilité avec une communication adaptée à leurs objectifs.
        (Ce que je sous-entends = aider à se démarquer de la concurrence avec une comm. adaptée à la cible de l’entreprise)

        7/ Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à gagner en visibilité grâce à des solutions graphiques adaptées à leur projet.
        (Pas sûre du terme « solution graphique »…Mais pas trouvé mieux pour l’instant)

        Voilà, je m’excuse pour le pavé ! Mais je me dis que mon casse-tête pourra peut-être aider d’autres free dans leur cheminement ^^

        Merci beaucoup pour vos conseils ! C’est un vrai déclic pour moi :)

        Lisa

      • Lisa

        Bonjour Uriel,
        Un grand merci pour votre réponse :)

        J’ai donc retravaillé depuis sur mon positionnement et mon accroche. J’ai eu vraiment du mal à définir ma cible.
        J’ai du mal à ne choisir qu’une branche précise. Je ne vois pas laquelle d’ailleurs.
        Je me suis donc forcée à cibler un minimum car « j’aide les PME et les startup » c’était bof. J’ai choisis pour l’instant la formulation « j’aide les jeunes entreprises ». Je n’ai pas forcément envie de travailler uniquement avec des auto-entrepreneur, ou juste avec des PME. Constatant qu’avec les quelques projets que j’ai eu, les entreprises étaient souvent des startup ou assez jeunes entreprises, je me suis décidée à m’intéresser de plus près à ce type d’entreprises et proposer des services/offres adéquats.
        J’ai également des difficultés à cibler une niche parce que les domaines que j’aime sont variés, bien qu’au final concernent davantage un public féminin (et des jeunes entreprises). Voici quelques exemples de domaines que j’affectionne et dans lesquels j’aimerai travailler : beauté, blog, restauration, mode, coiffure, sport, etc. Une cible majoritairement féminine mais pas définie. C’est pour cela que je suis restée sur « j’aide les jeunes entreprises »…

        J’ai écris sur papier les bénéfices d’une comm « créative et moderne » comme vous me l’avez proposé. J’ai essayé de l’inclure dans mon pitch, plus ou moins bien; en tout cas ça m’a aidé à y voir plus clair et à construire un argumentaire en parallèle :)

        Le dernier pitch en date :
        Je suis graphiste freelance, j’aide les jeunes entreprises à gagner en visibilité grâce à des solutions créatives adaptées à leur projet.

        Voilà, je m’excuse pour le pavé ! Je me dis que mon casse-tête pourra peut-être aider d’autres free dans leur cheminement ^^
        Merci beaucoup pour vos conseils ! C’est un vrai déclic pour moi :)
        Lisa