Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Comment booster l’impact de son portfolio : étude de cas

J’aimerais vous faire découvrir la méthodologie que j’ai employée durant les 11 heures et 24 minutes que j’ai réussi à libérer pour tenter d’améliorer l’impact de mon portfolio (merci mon cher ami toggl de m’avoir chronométré). C’était une course contre la montre incroyable, où j’ai essayé de rentabiliser chaque minute, tellement mon temps est précieux (depuis que je suis papa, mon temps a été restreint, mais être papa c’est trop cool !). Êtes-vous prêt à voyager au centre de ma tête (c’est le titre de l’album d’un ami rappeur et développeur freelance) ?

L’état des lieux

Avant de travailler sur une nouvelle version, j’ai commencé par analyser l’efficacité de l’existant :

Sur l’année 2015, il y a eu, d’après Google Analytics :

  • 8899 visites
  • 867 personnes qui sont allées sur la page contact (taux de conversion de 9,7%)
  • 90 personnes qui m’ont contacté (taux de conversion de 1%)

C’était clairement améliorable. Petite précision : mon objectif n’était pas uniquement de booster le nombre de personnes qui me contactent, mais faire en sorte que les prises de contact soient pertinentes. Voici les différentes demandes que je recevais :

  • Prestation d’intégration web et de création de sites web de A à Z  : ça ne m’intéresse pas du tout. Je refile ces missions à mes partenaires
  • Recherche de développeur back-end : je n’en suis pas un
  • Missions longues chez le client (à Paris en général) : pas possible pour moi
  • Demande d’informations de jeunes qui veulent se renseigner : c’est sympa, mais je n’en veux pas non plus 10 par jour
  • Demandes de startups pour du design et d’intégration : ha ben voilà, c’est ça que je veux !

Donc, au final, voici quel était l’objectif de ma refonte : faire en sorte de recevoir plus de demandes, mais également qu’elles soient les plus pertinentes possible.
Tout d’abord, jetons un oeil à mon ancienne version.

Lean-designer---développeur-front-end-freelance---Strasbourg---Frontend-Perfect

Êtes-vous égocentrique ?

Vous vous dites sûrement : “Qu’il est égocentrique ce monsieur, il ne fait que parler de lui !”. Et bien, vous avez raison. En travaillant sur de nombreuses pages de ventes, j’ai appris à davantage me focaliser sur les besoins des prospects. Dans l’ancienne version, j’essayais d’en dire le plus sur moi. Dans la nouvelle, j’ai uniquement mis du contenu qui a pour but d’interpeler la cible. Vous le savez peut-être déjà, je ne travaille que pour des startups (qui ont des fonds pour me payer – pas uniquement des parts à me céder). J’ai ainsi pu sélectionner le contenu qui était pertinent pour ma cible. J’en profite pour vous encourager à ne faire pas faire l’erreur suivante : créer ou améliorer son portfolio avant d’avoir défini sa stratégie. Sinon, votre portfolio intéressera uniquement votre maman (j’exagère un peu, mais quand on cible tout le monde, en quelque sorte, on ne cible personne). Si vous n’avez pas encore lu le chapitre gratuit du ebook “Le freelance CAAP” qui est dédié à ce thème, je vous encourage à en profiter.
Revenons à nos moutons. Voici le premier changement que j’ai décidé de faire. Rédiger un slogan adressé à ma cible :

  • Avant : Je suis Lean designer & développeur front-end pour startups
  • Après : Atteignez vos objectifs plus rapidement grâce au Lean Design

Je me suis focalisé sur un des plus grands besoins des startups : avancer rapidement plutôt qu’énumérer mon métier.

S’il vous plait, aidez le client à vous contacter

Je pensais (naïvement) qu’en mettant de nombreux liens sortants, cela boostait ma crédibilité. Par exemple, j’avais plutôt tendance à mettre trop en avant mes partenaires. Oui, c’est bien rassurant de montrer aux prospects qu’on travaille avec d’autres freelances, mais remplir son site de liens de personnes qui font le même métier, c’est aussi aider le client à ne pas vous contacter. Pour résumer mon problème, les liens vers mes partenaires étaient autant (voir plus) mis en avant que mon lien : “Contactez-moi”.  Alors, au boulot !

J’ai retiré tous les liens sortants et j’ai (beaucoup) mis en avant les appels à l’action pour me contacter. J’ai également dû faire une page pour chaque réalisation au lieu de mettre uniquement des liens vers les sites. Je vous conseille vraiment de faire la même chose si ce n’est pas votre cas, tout simplement parce que dès qu’une nouvelle version du site sortira, votre lien ne sera plus d’actualité.

Screenshot 2016-02-18 18.44.12

Résultat plutôt parlant au niveau des statistiques après 2 semaines (pas encore significatif, mais c’est déjà très parlant) :

  • Taux de rebond : Avant : 75% – Maintenant : 50% (la conséquence d’avoir retiré les liens sortants)
  • Taux de conversion vers la page de contact : Avant : 9,7% – Après 16%

En analysant mes statistiques, je trouvais cela assez surprenant de voir qu’il y avait uniquement 10% des personnes qui se rendaient sur la page contact qui finissaient par me contacter. J’utilisais un captcha (du type 9+5=) pour éviter d’être spammé. Mais étant donné que j’ai migré mes emails chez Google for Work et que leur filtre antispam est vraiment puissant, j’ai décidé de m’en passer pour faciliter la prise de contact. Et le résultat semble plutôt concluant.

Le taux de conversion du nombre de personnes qui m’ont contacté par rapport au nombre de personnes qui ont visité la page contact :

  • Avant : 10%
  • Après : 24%

Pas mal pour une modification qui m’a pris 5 minutes n’est-ce pas ? (vous avez le droit de me répondre, « élémentaire mon cher Watson !”)

Focalisez-vous sur ce qui booste (réellement) votre crédit

Mettez uniquement des informations qui vont permettre au prospect d’être interpelé. Plus vous définirez de manière précise le profil type de vos clients, plus vous saurez choisir les bons éléments (<pub>On vous apprend à faire des Personnaes dans la formation freelance CAAP</pub>). Encore mieux : prenez votre téléphone et appelez quelques-uns de vos clients, et demandez-leur ce qui les intéresse quand ils vont sur le portfolio d’un freelance. Pour ma part, je sais que les startups rêvent de réussir et qu’ils savent qu’ils ont de grandes chances d’échouer. J’ai la chance d’avoir pu travailler avec de nombreuses startups qui aujourd’hui cartonnent et son leader de leur secteur, en France, en Europe et même dans le monde. Mes clients ne sont pas forcément connus par le grand public, donc si je mettais simplement leurs logos, ça n’apporterait pas grand-chose. C’est pourquoi j’ai mis, par exemple : Leader de la multidiffusion d’offres d’emploi en Europe : Multiposting. C’est plus parlant n’est-ce pas ?

J’ai également la chance d’avoir comme client un serial entrepreneur qui est devenu millionnaire avec ses startups. Il a fait appel à moi sur 3 de ses startups et je n’avais jamais demandé d’avoir son témoignage. Voici le témoignage que j’ai pu mettre sur mon site, et que j’ai vraiment mis en avant (sur la page d’accueil, juste au-dessus du bloc de l’appel à l’action) : « Jonathan nous propose régulièrement des idées pour améliorer les métriques clés de notre business, et en particulier le taux de conversion de visiteurs en clients. Il a notamment réussi à augmenter de 10% ce taux de conversion sur notre produit phare, avec un impact très significatif sur notre chiffre d’affaires”. J’ai du mal à croire que cela peut laisser indifférent.

J’ai également eu la même démarche avec les projets que je voulais montrer. J’ai demandé des témoignages à mes clients, ce qui m’a permis de démontrer ma valeur ajoutée sur chaque réalisation.

J’aimerais aller plus loin. Pour vérifier de manière qualitative que mon site a plus d’impact, il faudrait que j’appelle mes clients et que je leur demande ce qu’ils pensent de mon site, tout en le parcourant avec eux. Cela me permettra d’avoir un retour sur chaque élément du site.

Et si vous voulez voir mon portfolio, le lien, c’est par ici.

Et vous ?

Voici ce que j’aimerais que vous reteniez de cet article :

  • réfléchissez d’abord à votre stratégie avant de vouloir prendre du temps à travailler sur votre portfolio
  • focalisez vous sur l’efficacité de votre portfolio en mettant en place des outils d’analyse et en demandant des feedbacks de vos prospects/clients (si possible par téléphone pour que ce soit le plus précis possible)
  • la vie est un cadeau, faites en quelque chose de bien (citation préférée de Michael Hyatt, mon mentor virtuel)

J’en profite pour vous dire qu’on va très prochainement ouvrir les ventes de la formation Freelance CAAP qui va se dérouler sur une année (du coup, les tarifs seront beaucoup plus abordables – à partir de 47€/mois – sans engagement). Pensez à vous abonner pour être tenu au courant !

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Jonathan accompagne des freelances depuis plusieurs années. Il explore les différentes techniques marketing pour les aider à se faire connaitre et à booster leur chiffre d'affaires. Il est lui-même freelance webdesigner et intégrateur depuis depuis 2011.

Voir son site
  • http://template.pro/listes Template.pro

    Sympa comme article Jon. Le taux de conversion est aussi influencé par la qualification des visiteurs. Peut être qu’un test avec du SEA et un échantillon plus grand serait pertinent.

    Cdlt

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      J’ai pensé à faire du SEA, mais le Coût par Click était trop élevé pour avoir à peine plus de traffic ! Mais totalement d’accord :)

  • Thibault Vincent

    Super article ! Beau travail. C’est bien d’aider les freelances à mieux comprendre les logiques de la conversion.

    PS : Allez petit jeu, une vilaine faute de frappe s’est perdue dans l’avant-dernière partie de l’article : sauras-tu la retrouver ? 😉

  • http://www.davidgrand.net/ David

    Merci beaucoup pour cette étude de cas ! Ca fait un petit moment que j’essaye d’optimiser mon portfolio ! Je partage ! :)

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite