Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Comment définir votre tarif de freelance ?

Comment définir votre tarif (1)

J’aimerais tirer la sonnette d’alarme quand je vois certains articles qui vous disent de facturer votre journée 250€ (dans le cas d’une auto-entreprise). Le souci, c’est que la base du calcul n’est pas saine à mon goût :

  • partir sur 15 jours facturés par mois, ça conduit généralement à travailler trop et à ne pas prendre assez de temps pour développer son entreprise
  • calculer son tarif sur la base des charges faibles d’une auto-entrepreprise (AE) vous rendra la tâche difficile quand vous devrez passer en EI/EIRL/EURL/SASU (et au passage, le statut d’AE n’est pas fait pour le garder à vie, mais plutôt pour tester la viabilité d’un business)
  • que le statut de freelance, c’est précaire, du coup, on ne cherche pas à construire un fond de trésorerie qui nous donne autant de sécurité que le chômage

Vous savez, mon but, c’est d’aider les freelances à construire une activité solide sur le long terme. Du coup, j’aimerais mettre la barre plus haute. J’aimerais que les freelances soient libres mais qu’ils aient également de la sécurité.

J’aimerais que certains freelances n’aient plus à dire ça (tiré d’un mail que j’ai reçu la semaine dernière) :

« nous pauvres indépendants totalement aux abois…
Tellement dégoûtée que j’ai trouvé un job
ça fait du mal, mais c’est moins précaire”

Personne n’est à l’abri que ça lui arrive. Je rencontre régulièrement des freelances, qui après 10 ans d’activité où ça cartonnait, se sont retrouvés en grosse galère (notamment parce qu’ils ont négligé les 2 éléments que je vais vous donner).

Alors, pour y arriver, il faut définir son tarif en partant sur des bases saines. En fait, je vous propose simplement de prévoir 2 fonds :

  1. Un fonds de sécurité équivalente au chômage
  2. Un fonds d’investissement qui permet de constamment améliorer son activité

Les 2 critères sont liés. Ils travaillent en synergie, ce sont de très bons partenaires 😃  (ne vous inquiétez pas, je vais vous en dire beaucoup plus ci-dessous)

Vous êtes prêt ?

1 – Un fonds de sécurité équivalente au chômage

Les salariés ont de la chance. Quand ils perdent leur travail, ils ont le chômage pour rebondir (parfois pendant 2 ans ce qui est super cool pour lancer un business par exemple). Ah ça le chômage, nous les freelances on ne connait pas. Si on se retrouve en galère, on peut vite se retrouver au RSA.

Bon, prenons un peu de recul. Comment les salariés peuvent-ils bénéficier du chômage ? Simplement parce qu’ils cotisent pendant qu’ils sont salariés.

Au final, on peut faire exactement la même chose en tant que freelance. Il suffit qu’on mette assez d’argent de côté pour tenir un certain nombre de mois pour pouvoir rebondir en cas de coup dur.

Si vous êtes un freelance qui galère au niveau financier, il y a un prérequis  : il faut remettre votre projet à plat en cherchant un financement. Si c’est votre cas, j’ai écrit un article à ce sujet.

Si on en vient au tarif, ça veut dire qu’il faut penser à son fond de sécurité quand on le calcule. Si par exemple, vous avez besoin de gagner 3000€/mois pour vous payer 2000€ (si on prend en compte les charges d’une auto-entreprise par exemple ainsi que quelques centaines d’euros de dépenses).

Cas 1

  • Vous pouvez prévoir de garder 500€ sur le compte de votre entreprise chaque mois pour votre sécurité.
  • Ainsi, tous les 6 mois, vous aurez prévu pour un mois sans entrées d’argent.
  • Tous les ans, vous aurez prévu pour 2 mois sans entrées d’argent.

Cas 2

  • Vous pouvez prévoir de garder 1000€ sur le compte de ton entreprise chaque mois pour votre sécurité.
  • Ainsi, tous les 3 mois,vous aurez prévu pour un mois sans entrées d’argent.
  • Tous les ans,vous aurez prévu pour 4 mois sans entrées d’argent.

À vous de voir combien vous allez mettre d’argent de côté chaque mois. Tout dépend de la trésorerie que vous avez déjà.

Et là, vous vous dites peut-être : « c’est bien beau, mais mon tarif risque d’être très élevé si je fais ça”. Écoutez, vous n’avez encore rien vu alors (vu ce que je vais dire au point suivant) ! 😃

Mais je vous rassure tout de suite. Avoir plusieurs mois d’avance vous permet d’être serein, de choisir les bons clients et de ne pas être pressé par le manque d’argent. Donc, vous avez le temps de faire les bons choix, comme faire les bons investissements. Ce qui nous amène au prochain point.

2 – Un fonds d’investissement qui permet de constamment améliorer son activité

On en vient au nombre de jours facturés par mois. Comme je vous le disais plus haut, certains articles partent du fait que vous allez facturer 15 jours par mois. Franchement, c’est possible, mais ça pose un très gros problème. Ça ne vous laisse que peu de temps pour développer votre activité.

Pour constamment trouver de nouveaux clients, proposer la meilleure prestation possible et pouvoir augmenter vos tarifs, il faut que vous investissiez sérieusement dans votre activité. C’est un point tellement logique pour les PME ou les grands groupes, parce qu’ils savent que de leurs investissements dépend aussi leur survie.

Alors, il est temps pour les freelances d’investir de manière à créer une activité solide sur le long terme.

Chaque mois, vous avez besoin de temps (et d’argent) pour :

  • vous former sur votre métier pour constamment monter en compétence (ce qui vous permettra de justifier un tarif plus élevé, parce que vous apporterez plus de valeur)
  • vous consacrer à votre prospection ; c’est-à-dire prendre du temps pour construire une stratégie qui vous permet d’attirer de nouveaux clients chaque mois
  • vous former au niveau marketing et entrepreneurial (ce qui vous permettra d’être plus efficace dans votre prospection entre autres)
  • interagir avec des comptables, juristes, avocats, pour bien cadrer votre activité

Bref, si vous voulez faire les choses de manière pro, vraiment pro, vous devez prendre au moins 2 jours par semaines pour ces différents points.

Ce qui revient à facturer max 3 jours par semaines. Mais comme il y a souvent des imprévus, comme des projets qui dépassent, je dirais qu’il faut plutôt partir sur 10 jours facturés par mois pour avoir un peu de marge. Bien sûr, vous pouvez vous organiser autrement. Faire par exemple 3 semaines à temps plein pour des clients, et une semaine par mois pour développer votre activité.

Cela signifie également qu’il faudra prévoir le budget nécessaire à ces investissements. De manière générale, les freelances n’osent pas assez investir, et veulent se contenter des solutions gratuites. Si c’est votre cas, arrêtez de penser comme un salarié, et osez investir plus pour derrière chercher un retour sur investissement.

Le calcul de votre tarif

Reprenons le cas d’un auto-entrepreneur.

  • Il aimerait gagner 2000€ / mois.
  • On ne va pas partir sur la base des charges d’une auto-entreprise (AE), mais on va déjà se projeter sur des charges plus élevées d’une facturation au réel (ce qui se passe quand vous dépassez le seuil de chiffre d’affaire max d’une AE) : 50% de charge en moyenne
  • Ses dépenses s’élèvent à 500€ parce qu’il veut investir sérieusement.
  • Il aimerait mettre 500€ de côté chaque mois pour son fond de sécurité
  • Il aimerait prendre 6 semaines de vacances sur l’année (pourquoi les freelances n’y auraient-ils pas le droit ? 😃) : ajouter environ 10% de la valeur de la rémunération

Voici la formule simple pour calculer ce qu’il doit gagner chaque mois (minimum) : (Salaire idéal + dépenses + fonds de sécurité) x charges x provisions vacances

Ce qui donne : (2000 (salaire) + 500 (dépenses) + 500 (sécurité)) x 1.5 (charges) x 1.1 (vacances) = 4950€ / mois.

Et donc son tarif journalier : 4300 / 10 (nombre de jours facturés par mois) = 495€ par jour.

Pour le même profil, là où certains vont vous conseiller de facturer 250€ / jour, je vous amène à facturer 2x plus.

Et peut-être que vous vous dites : « Mais comment justifier un tarif beaucoup plus élevé ?”

Alors plusieurs choses :

  • Si vous êtes en début d’activité, vous pouvez vous permettre de faire des réductions pour avoir vos premiers clients. C’est complètement autre chose de faire une réduction que de venir avec un tarif bas. Quand vous faites une réduction, c’est comme si vous leur disiez, cette fois-ci c’est moins cher, mais la prochaine fois, ce sera le vrai prix. Et c’est mieux pour la viabilité de votre activité sur le long terme.
  • En investissant sérieusement dans votre activité (et si vous suivez les conseils cités plus haut à ce propos), vous aurez plus de cartes en mains pour justifier un tarif élevé (et vous vaudrez largement ce prix parce que vous apporterez beaucoup plus de valeur)
  • Petit rappel si vous ne le savez pas encore : plus vous êtes sélectif dans votre choix de client, et plus vous vous adressez à un marché précis (exemple : développeur mobile), ou à un public précis (webdesigner pour startups), plus vous serez un spécialiste, et plus vous pourrez justifier un tarif élevé. Si vous n’avez pas encore lu notre ebook gratuit à ce propos, vous pouvez le faire en cliquant ici

Avant de vous laisser, j’aimerais vous poser 2 questions :

  1. Quel est votre tarif actuel ?
  2. Et quel serait votre tarif avec le calcul que je vous propose ?
Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Jonathan accompagne des freelances depuis plusieurs années. Il explore les différentes techniques marketing pour les aider à se faire connaitre et à booster leur chiffre d'affaires. Il est lui-même freelance webdesigner et intégrateur depuis depuis 2011.

Voir son site
  • Popcorn vidéo scribing

    Hello, excellent article qui touche là un point essentiel ! Beaucoup de freelances en AE ne se voient pas assez comme de véritables pros qui se doivent d’appliquer un tarif ou une rémunération décents !
    Perso, je suis à 500 euros/journée (en moyenne), mais c’est fluctuant suivant les devis et clients. Pour ma part, ce semblerait simple de faire assez de projets pour atteindre l’objectif de 4300 euros/mois (magistrale idée que de mettre le calcul en intégralité pour les faignants ou ceux qui ne sont pas à l’aide avec les chiffres), mais, les clients étant ce qu’ils sont, ce n’est pas toujours évident, et les bénéfs du CA du mois précédent sont souvent absorbés par le déficit du moi en cours pour garder un seuil de CA correct…

    Ceci dit, tout tourne autour de la prospection commerciale et les nouveaux clients : sans ces derniers, pas de CA, il est donc primordial de prospecter encore et encore. Pour cela, je recommande 2 outils géniaux : http://www.lead-the-way.fr/ (gratuit) et https://www.leadfeeder.com/ (essai de 30j).
    Bonne journée, Richard

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Merci pour ton retour Richard. En fait, avoir un tarif plus élevé permet justement de compenser les périodes de creux, ou les retards de paiement, en se constituant un fond de sécurité qui nous permet de tenir plusieurs mois.

      Après, si tu as des mois en déficit, peut être que tu dois effectivement améliorer ta prospection.

      Merci en tout cas pour le partage des 2 outils qui sont très intéressants ! (au passage, si tu veux écrire un article sur comment tu les utilises, ca serait top :))

      • Popcorn vidéo scribing

        Merci de ta réponse Jonathan. Par déficit, j’entend réaliser un CA moindre par rapport aux objectifs que je me suis fixé (minimum 2000 euro de CA par mois, mais 3500/4000 autant que possible).

        Je n’ai jamais de mois à zéro, ça ne m’ai jamais arrivé, mais comme pour tout le monde je pense, les rentrées sont irrégulières et donc les mois plus bas sont compensés par les plus hauts.

        Pour l’utilisation des outils cités, je vais y réfléchir, je manque un peu de temps en ce moment, mais c’est vrai que cela pourrait être utile…
        Bonne journée, Richard

  • maud

    Bonjour ! En se basant sur les freelances autour de nous nous avions fait une infographie pour proposer de mixer 2 méthodes de tarification http://urlz.fr/5wyK Mais on nous avait indiqué qu’il était difficilement envisageable de facturer 20j/mois.
    Or ça correspondait aux freelances autour de nous. Est-ce, selon vous, une question de métier ?

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Clairement, en fonction du métier, on peut facturer plus ou moins de jours par mois. Par un exemple, un développeur qui fait uniquement de la régie pourra faire beaucoup plus qu’un graphiste qui fait uniquement des petits contrats !

  • adam autuori

    « Si TU n’avez pas encore lu notre ebook gratuit à ce propos » à la fin

  • Yéza Lucas

    Merci pour l’article et surtout pour la formation freelance (LiveMentor) Jonathan ! Moi la question que je me pose, c’est, comment trouver des clients qui ont assez de trésorerie pour payer 400 euros ou plus la journée? Je me lance comme Community Manager dans le secteur développement durable/Economie sociale et solidaire, mais j’ai l’impression que beaucoup de clients frémissent à mettre la main à la poche…

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Il faut que tu tu partes à la rencontre des personnes qui peuvent être tes clients potentiels, et que tu arrives à voir effectivement quel budget ils pourraient débloquer. Mais réfléchis également à comment tu peux apporter beaucoup plus de valeur dans ta prestation et cherchant vraiment à répondre à leurs réels besoins. Si ta prestation leur permet d’augmenter en visibilité, et ainsi faire grandir leur activité, ce sera un investissement rentable. Si tu ne t’en sens pas capable, il faudrait peut être monter en compétence en marketing, en faisant par exemple la formation Marketing Digital de Livementor :) (si ce n’est pas déjà fait)

      Si cette cible n’est pas capable de te payer à ta juste valeur, il faudra peut être partir à la conquête d’une cible qui a davantage de moyens financiers.

      Qu’en penses-tu ?

      • Thom

        Attention, du community management, de l’ingénierie ou du consulting sont des prestations complètement différentes aux bases tarifaires différentes. Du community management pour un startup ou pour une société qui s’adresse à des 100ène de milliers de personnes sont deux domaines d’intervention distinct. De plus, l’expérience justifie le tarif. Un débutant ne prétendra pas être aussi productif (cout/delai/qualité) qu’un senior. Il faut savoir valoriser ses compétences, et le prouver.

        • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

          Oui, je ne dis pas l’inverse. Dans cet article, je parle du tarif minimum à avoir pour avoir une activité rentable. Après, face à certaines entreprise, c’est sûr qu’on peut facturer beaucoup plus (je n’ai pas donné de limites) !

      • Yéza Lucas

        je suis d’accord, et je commence la formation avancée marketing digitale:) merci à toi!

  • Uriel Pixocode

    Moi personnellement je suis à 300 € / mois en tant que dev web, je sais que c’est peu mais j’ai un peu de mal à l’augmenter parce que je recherche des missions assez précise (d’une durée <= un mois et sur 2 framework), il n'est pas trop difficile de trouver des missions sur Symfony/Angular mais des missions courtes, oui assez…
    Sur le coup ce tarif me permet d'être sûr d'avoir du choix sur les missions et de choisir uniquement celles qui me correspondent parce que je ne souhaite vraiment pas changer de type de missions….
    Bon après le contexte peut être différent, dans mon domaine il y a énormément de demande, je suis sûr de pouvoir atteindre le plafond d'auto-entrepreneur chaque année, et avec ce tarif ça me permet d'avoir que 6 mois de travail effectif par an, le reste du temps je le garde pour mes mises à niveaux et mes projets perso, je vie bien et je suis heureux avec ça ^^

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Tant mieux pour toi :) Après, attention, le statut d’Auto-entrepreneur, c’est bien temporairement, mais sur le long terme, si tu auras besoin d’augmenter ton revenu par exemple, tu auras intérêt à considérer de passer en Entreprise Individuelle (ou en société) :)

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite