Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Interview de David Gageot, développeur Java indépendant

david-developpeur-java

David, tu es freelance dans le développement d’application Java / Web, la formation et le coaching depuis 2011 et tu es spécialisé dans les tests, pourrais-tu nous décrire ton parcours ?

Mon parcours est assez simple, j’ai démarré en 1998 chez un éditeur de logiciel après avoir fait des études d’informatique à l’Université. J’y faisais du Java.

Comme il s’agissait d’une startup, j’ai commencé comme stagiaire, puis développeur, avant de devenir responsable du développement et pour finir directeur technique. On faisait beaucoup de choses sympas. Au bout de 7 ans, je me suis un peu ennuyé, je suis alors passé par une société de service. Ensuite, j’ai travaillé chez AlgoDeal dans la finance, mais ça n’a pas vraiment fonctionné.

En 2011, j’ai décidé de me lancer en tant qu’indépendant. Mais cela n’a pas duré plus d’un an. Des amis m’ont proposé un poste chez SonarSource, l’éditeur de SonarQube. J’y ai travaillé pendant 6 mois environ. Mais finalement, après avoir goûté à la liberté d’être indépendant, j’ai décidé de me remettre en freelance. Et me voilà !

Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir indépendant ?

En 2011, je ne voulais plus manager une équipe. Je voulais être tout seul dans mon coin. Je voulais avoir mes propres clients. Malheureusement, durant ma première expérience de freelance, j’étais team leader, donc j’avais des personnes sous ma responsabilité. Ce n’est pas moi qui avais trouvé le projet, j’étais porté par une SSII et donc je n’avais pas vraiment pu choisir la mission.

Par contre, lorsque je me suis remis à mon compte vers 2012, je me suis dit qu’il fallait que je trouve les missions moi-même pour être complètement libre. Et quand je me regarde dans le miroir le matin et que la mission ne me plait pas, je me dis : « C’est à toi qu’il faut en vouloir, c’est toi qui a choisi, c’est toi qui as dit oui ! »

Qu’est-ce qui fait que cela fonctionne pour toi ?

Je ne sais pas exactement. Premièrement, j’habite à Paris, c’est pratique ! Quand je compare avec d’autres personnes, je peux dire que c’est plus facile pour un freelance qui habite la capitale.

Aussi, j’ai participé à pas mal de JUG (Java User Group) et à des conférences en tant que speaker. En 2004, quand je travaillais chez Valtech, j’essayais de parler en public. Et je me suis constitué un bon carnet d’adresses.

Je fais tout pour être visible.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton statut de freelance ?

La liberté ! Je peux me permettre de faire des mi-temps, voir moins, sur des projets clients et travailler sur un projet personnel à côté de ça. C’est une liberté qui n’a pas de prix. J’ai déjà pu tester cela dans d’autres boîtes en tant que salarié, mais ce n’est pas du tout comparable. Par exemple l’année dernière, je suis passé au 2/5pendant quelque temps grâce à mon statut.

Le statut juridique peut avoir certains inconvénients, mais il me permet, à moi qui suis développeur, d’avoir un salaire identique à celui que j’avais avant en tant que directeur technique.

Est-ce qu’on peut dire que tu es spécialisé Java et Web ?

Oui, on peut dire que je suis spécialisé sur le langage Java !

Je fais du Java depuis 1996 et du web depuis 1998. Ce qui est sûr, c’est que c’est ce que je sais faire de mieux et j’essaye de vendre ces compétences. J’en ai d’autres à côté, mais dans le développement que je fais pour mes clients, c’est du Java.

J’ai essayé d’autres langages, mais avec Java je me sens plus à l’aise.

Dans le développement Web, on écrit très peu de Java, hormis le côté back-end. On fait surtout du JavaScript, HTML et du CSS.

J’ai touché à Ruby et Node, mais je préfère toujours le langage Java. Cependant Ruby est un super langage, mais la plateforme Rails ne m’a pas vraiment convaincu. Et quand je fais du CoffeeScript, j’ai l’impression de refaire du Ruby, ça fait plaisir !

Au-delà de ma spécialisation Java et Web, je communique beaucoup sur ma passion de tout ce qui est testing et ça m’aide à trouver des clients. Les gens viennent me voir pour des formations sur les tests, pour optimiser leurs tests, pour réduire la durée de leurs builds.

Est-ce que tu as été amené à travailler avec d’autres indépendants ?

Oui, je fais partie d’un groupe de freelances qui s’appelle les Zindeps. Il s’agit d’un réseaux d’indépendants sur cooptation.

Je travaille assez régulièrement avec d’autres indépendants. C’est plus facile, ils ont à peu près le même âge que moi. Ils sont plus flexibles et on sait travailler ensemble.

Est-ce que tu pourrais nous décrire tes tarifs ?

Ce n’est pas évident, mais je peux  donner une fourchette de ce que je facture actuellement : je facture entre 800 et 1000€ la journée quand je suis sur un projet qui demande du développement et lorsque je donne des formations en entreprise, je facture 2000€ la journée.

Au début, je facturais 650 euros, je passais par une société de service qui ne prenait pas de commission, mais qui appliquait ses propres tarifs.

Cependant, si je ne trouve pas de clients, c’est de ma faute. Il faut alors que je revoie ma copie. Un des avantages d’avoir un tarif comme celui-ci, c’est de filtrer les clients, qui sont en général premium.

Qu’est-ce que tu pourrais conseiller à un freelance qui voudrait se lancer ?

Qu’il voit énormément de monde pour se constituer un carnet d’adresses. Il ne se passe pas une conférence sans que l’on ne me propose du travail. Je ne fais aucune démarche commerciale, mais je participe à pas mal de conférences.

Qu’est-ce que tu conseillerais à un freelance qui veut se spécialiser en Java Web ?

Qu’il regarde bien les technologies Web : s’il veut faire du Web, il ne fera pas énormément de Java.

Beaucoup de développeurs Java se disent : « Je vais écrire du Web comme j’écris du Java » : JSF, Java EE, même GWT sont des exemples de ce genre de pratiques. Je ne critique pas la qualité de ces outils, mais je pense que cela n’est pas vraiment adapté au développement Web. Il faut faire du vrai Web.

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Xavier est développeur pour Startup. Il a 10 ans d’expérience dans le développement d’application web et mobile. Il aide les Startups à concevoir des produits optimisés en vue de l’adoption utilisateurs. Il les conseille en sélectionnant avec eux les meilleures fonctionnalités du produit. Il fournit un service à valeur ajoutée dès le premier jour de collaboration.

Voir son site

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite