Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Interview d’un freelance graphiste devenu directeur d’agence

david-bonhomme9

Interview de David Bonhomme, directeur de l’agence Progressif Média.

Salut David, en tant que directeur d’agence comment choisis-tu les freelances avec qui tu travailles?

J’ai plusieurs critères:

  1. Quelqu’un de souple
  2. Quelqu’un de commercial dans son approche, c’est à dire qui voit à long terme et qui ne me dit pas : « Bon David, j’avais deux allers/retours. Je ne peux pas faire plus de modifications! »
  3. Quelqu’un qui fait l’effort de me rencontrer, qui est prêt à donner de sa personne pour me montrer qu’il est motivé.
  4. Quelqu’un de doué!

On travaille principalement avec 2 freelances. Je peux dire que certains projets sur lesquels ils travaillent peuvent être compliqués à gérer pour eux. Mais on peut leur garantir un bon chiffre d’affaire. On a également testé d’autres freelances et ce n’est pas toujours ça…

Quels seraient tes conseils pour réussir en tant que freelance ?

  1. Ne pas hésiter à se déplacer pour rencontrer les gens. Créer des opportunités favorisant la rencontre de personnes haut placées. Tout miser, ou presque, sur le relationnel.
  2. S’investir dans des projets bénévolement. Très souvent, les gens sont interpellés avant tout par ta personne. On rentre dans un marché où il y aura toujours plus fort que soi ! Alors il faut réussir à se démarquer en étant visible.
  3. Etre quelqu’un de curieux, en ayant pas peur de poser des questions, ça c’est important. Et au téléphone, c’est toujours bon d’être cool et avenant !  On est bluffé lorsqu’on rentre pour la premiere fois dans un Starbucks. Hé bien, il faut réussir à faire vivre cette sensation au client !   Il faut le bluffer par une approche professionnelle et organisée, par exemple, en listant précisément ses attentes.
  4. Etre présentable lorsqu’on a un entretien, en s’ habillant correctement.
  5. Utiliser le vouvoiement à la première rencontre, surtout lorsque le client semble plus âgé que soi.

Quel est ton top d’erreurs à ne surtout pas commettre en tant que freelance ?

  1. Ne pas répondre au téléphone.
  2. Préférer le texto aux conversations  téléphoniques.
  3. Au début, faire des projets pour lesquels je n’étais pas forcement qualifié.
  4. Faire des prix trop bas à des clients pour lesquels j’avais un mauvais feeling.
  5. Ne pas dire: « Écoutez, il va falloir facturer les modifications supplémentaires ».
  6. Ne pas mettre des conditions assez claires en début de projet. Par exemple, le nombre de modifications possible par proposition de design.

Quel est ton top des meilleurs idées à faire absolument?

  1. Avoir une vision et la concrétiser pour ce qu’elle est, et non pour ce qu’elle vaut.
  2. Beaucoup m’inspirer et connaître sur le bout des doigts mon champ d’action.
  3. Me concentrer sur mon domaine: le milieu chrétien.

Trois mots?

  1. Oser
  2. Créer
  3. Rêver grand

Un ou plusieurs autres conseils?

  1. Acheter les bons logiciels, avoir un vrai espace de travail. En fait, etre le plus professionnel possible.
  2. Surtout ne pas critiquer la concurrence mais plutôt l’accepter. Parfois, on peut etre face à des clients que d’autres freelances ou agences ont frustrés. Alors, ne pas hésiter à contacter le freelance ou l’agence, pour avoir des informations complémentaires sur le client. On peut découvrir que le client est « difficile » à gérer, ce qui demandera une méthode de travail différente.

 

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Jérémie est freelance UX/UI designer. Il réalise des interfaces web/mobile et aide les entreprises et startups à offrir la meilleur expérience digitale possible à leurs clients.

Voir son site
  • http://www.ricardodasilva.fr Ricardo Da Silva

    Je retiens : « Acheter les bons logiciels, avoir un vrai espace de travail. En fait, être le plus professionnel possible. » Merci David Bonhomme.

  • http://cedric-debacq.fr/ Cédric DEBACQ

    Est-il possible d’avoir un peu plus d’explication à ce sujet :  »
    S’investir dans des projets bénévolement. Très souvent, les gens sont interpellés avant tout par ta personne. On rentre dans un marché où il y aura toujours plus fort que soi ! Alors il faut réussir à se démarquer en étant visible. »

    • http://www.davidbonhomme.com David Bonhomme

      La clé pour avoir un client c’est le relationnel, la confiance. Cela ne se fait pas derrière un ordi, mais en vrai. Et pour rencontrer des patrons, il faut aller la ou ils sont et par exemple des associations. Le meilleur endroit pour faire du business c’est lors des moments de détentes et hors boulot.

  • http://www.creaam.com Mohamed ADDA

    Bonjour à tous,

    Très intéressant 😉
    Et j’aime bien l’idée de « Avoir une vision et la concrétiser pour ce qu’elle est, et non pour ce qu’elle vaut ».
    Je confirme également que le fait d’avoir une réel espace de travail et un bureau hors de chez soi est plus professionnel et rassure plus les clients.

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite