Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

La spécialisation VS la polyvalence pour un Freelance

david-bonhomme23

Equation simple : tout maîtriser = aucune maîtrise

Vous êtes un Freelance et vous venez de lancer votre petite entreprise. Sur votre site Internet on peut lire partout « créateur de site Web, nous prenons en charge votre projet » et en regardant votre CV on y lit « Maîtrise CSS, Javascript, PHP, Jquery, HTML5, intégration javascript, Photoshop, administration système… ». Mais maîtrisez-vous réellement toutes ces technologies ? Pouvez-vous réellement produire et réaliser un projet brillant par son design, son ergonomie, sa robustesse, déployé sur un serveur sans failles de sécurité avec une protection par certificat bien maîtrisée ? (Si oui, augmentez vos tarifs!)

S’il est vrai qu’un créateur de site Web peut généralement s’en sortir seul, il est aussi vrai qu’il ne saura jamais maîtriser toutes les technologies en jeu dans la création et le déploiement d’un site, tant ces technologies sont nombreuses et variées. De plus, si vous cherchez réellement à tout maîtriser, vous risquez de vous épuiser inutilement tout en produisant des projets en dessous de vos espérances et en dessous de la qualité souhaitée par vos clients.

La spécialisation, ou comment se faire une renommée

Lorsque j’ai débuté en tant que Freelance, je voulais absolument me maintenir à jour sur PHP en plus de Ruby On Rails. Pire, il m’arrivait de passer mon temps à faire du design sous la suite Adobe alors que ma conjointe – infographiste – possédait justement les compétences pour m’éviter d’avoir à ouvrir Photoshop.

Au fil de mes projets, je me suis vite rendu compte qu’il me serait impossible de maîtriser à la fois PHP et Ruby On Rails. J’ai donc fait un choix : celui de me spécialiser en Ruby. Depuis ce jour, non seulement je réalise des projets de plus en plus intéressants et complexes, mais j’ai également de plus en plus de contacts spontanés pour travailler sur du Rails.

Outre le fait que le gain de temps est considérable (je ne suis plus qu’une seule techno au lieu de deux), la spécialisation m’a apportée de nouveaux clients, de nouvelles perspectives (on m’a récemment contacté pour effectuer de grosses formations en Rails) et un début de renommée dans la communauté francophone sur laquelle je suis devenu – du coup – beaucoup plus actif.

La polyvalence – une mauvaise chose ?

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! S’il est vrai que la spécialisation aide beaucoup pour se développer un réseau, on ne peut pas non plus compter que sur une unique compétence. Il est, je pense, primordial d’avoir au moins quelques bases dans les autres corps de métier pour pouvoir travailler au mieux avec les autres experts afin de garder une cohésion dans le projet.

Ce n’est pas parce que je suis expert Ruby On Rails, que je ne développe pas du CoffeeScript, du Scss et que la méthode Smacss m’est totalement inconnue… 😉

Il n’est pas interdit de se maintenir à jour sur les autres technologies et langages, bien au contraire. Mais il est rudement conseillé de choisir une technologie dans laquelle se spécialiser, de communiquer sur cette spécialisation et de participer à l’évolution de cette techno, à sa communauté, pour développer son réseau, ses clients, sa renommée et par conséquent pour développer ses revenus.

Ne soyez pas « un développeur Web » parmi tant d’autres. Soyez « un développeur Symfony 2 », « un intégrateur JS/HTML », « un administrateur système », et développez plutôt votre réseau d’experts pour combler vos lacunes et sous-traiter, la qualité de vos projets en sera grandement améliorée.

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Régis Millet est un développeur web et mobile spécialisé dans la technologie Ruby on Rails. Jeune, dynamique et la tête pleine de bonnes idées, il a créé dès la sortie de mon école, sa propre agence web. Il est également formateur Ruby On Rails sur la plate-forme HelloMentor.

Voir son site
  • http://www.aetherconcept.fr/ Sébastien DROUIN

    J’entends tout à fait ton propos, mais j’avoue par contre que celui-ci me laisse perplèxe (ainsi que le commentaire de @sugarskill:disqus qui me dérange) : cela signifie-t-il que si on est réellement bon dans plusieurs domaines connexes les uns aux autres, on devrait toutefois se spécialiser malgré tout pour mieux réussir au risque de passer pour un menteur ?

    Pour ma part, je ne me vends pas en compétences mais en prestations : j’en ai non pas deux mais cinq ! En revanche, ce sont réellement des sujets que je maîtrise et sur lesquels je ne me suis pas improvisé. J’ai le mérite d’avoir une expérience professionnelle très forte bien que j’ai à peine 30 ans, et c’est grâce à cette expérience que j’ai pu apprendre, tester, expérimenter et valider ces compétences. Et dès que c’est hors champ de compétences, je fais le lien avec un de mes partenaires.

    Après peut-être cible-tu une clientèle d’agence de part ton métier. Mais pour ma part, je cible une clientèle de TPE / PME et ceux-ci préfèrent largement n’avoir qu’un seul interlocuteur qui soit polyvalent.

    • http://jonathanpath.com/ Jonathan Path

      Je rejoins ton propos. En fait, le plus important, c’est de proposer une prestation qui soit en adéquation avec les besoins de ta cible :)

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite