Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Comment trouver des missions freelances grace aux réseaux sociaux ?

Jonathan : Bonjour ! Aujourd’hui, je suis avec Ling-en qui est un community manager freelance, un formateur pour ceux qui veulent lancer une entreprise grâce à un blog.

Donc, on va parler des problématiques liées au personnal branding, par rapport aux réseaux sociaux. Comment utiliser tout ça pour son activité de freelance. Je te laisse peut-être te présenter rapidement, un peu plus en détail.

Ling-en : Oui, alors je suis un grand passionné de WordPress. Je forme un peu en WordPress, mais je ne me considère pas comme un formateur WordPress. Je me définis comme blogueur et entrepreneur. Le blogging c’est vraiment ma passion. Je l’utilise en tant que passion, mais aussi en tant qu’outil marketing qui m’aide à attirer des clients et à développer mon business avec un blog. J’accompagne aussi des entrepreneurs individuels et des entreprises dans leur communication digitale et dans leur stratégie d’entreprise.

Jonathan : Ça marche ! Tout à l’heure, tu m’as raconté une histoire dans laquelle tu as réussi à décrocher un nouveau contrat en tant que community manager. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Ling-en : Je cherchais un produit, et sur Twitter, j’ai posé une question à trois entreprises pour savoir quelle entreprise allait me répondre et allait être pertinente pour me donner une idée de l’entreprise je vais choisir. Je pose cette question sur Twitter, une entreprise me répond, une autre ne me répond pas, et une autre m’envoie un message sur Twitter.

Au lieu de me dire “notre produit c’est le meilleur”, ce qu’elle me répond c’est “est-ce que vous voulez vous occuper de notre compte Twitter ?” Ainsi, d’une position où j’étais client, je suis passé à prestataire de service et freelance. Le message à en tirer, c’est d’aller sur les réseaux sociaux, d’interagir avec les gens et naturellement, on peut aussi trouver des clients même si cela ne marche pas toujours comme ça, mais là pour le coup, c’était une belle surprise.

Jonathan : Après, la clé pour toi c’est que quand ils ont vu ton profil, ils ont pu fouiller un peu. Quels étaient les éléments clés qui ont fait qu’ils ont voulu te choisir ? Qu’est-ce qu’ils ont pu voir de toi ?

Ling-en : Déjà, ils ont vu que c’était mon truc. J’ai environ 14000 tweets sur twitter dont la moitié était des selfies. En fait, ils ont vu que j’étais plutôt sérieux. Je tweetais, mais j’essayais de faire le moins de fautes possible, donc ils voient que je suis quelqu’un de sérieux et d’authentique. Je ne retweete pas que les meilleurs liens que je retrouve sur Hubspot ou sur Take Crunch, je publie aussi des pensées qui sont les miennes. Je prends des photos des livres que je lis.

Il y a donc le côté humain. Ils se disent : « Lui, ce n’est pas qu’une machine, un outil qui va m’aider. C’est un humain ! Donc, il a l’air intéressant. » Puis, je mets des liens vers mon blog, vers le livre que j’ai autopublié. En cinq minutes, ils peuvent voir que je suis compétent dans ce que je fais et que je suis quelqu’un d’authentique. Il a suffi qu’il m’envoie un message et que je sois disponible, parce que j’aurais pu aussi ne pas répondre au message et le découvrir une semaine après, mais j’étais disponible sur les réseaux sociaux à ce moment-là.

Jonathan : Excellent ! Sinon, tu fais aussi de l’installation de wordpress et aussi autour du conseil. Peux-tu nous expliquer comment ta stratégie de personal branding t’a permis de lancer cette activité-là et d’avoir des contrats régulièrement ?

Ling-en : Pendant très longtemps, j’avais mon idée du business. Moi, je voulais ça comme produits, vendre ça comme prestation. Je pense que c’était bien, mais mes lecteurs avaient un besoin qui revenait souvent c’est : « Je n’arrive pas à installer wordpress, j’ai des problèmes avec WordPress ». Je me disais : « j’aime bien wordpress, mais je ne suis pas du tout informaticien. Ce n’est pas mon truc. »

Cependant, les gens ont un besoin et moi, je peux répondre à leur besoin. Je ne leur promets pas des sites extrêmement complexes, mais des sites relativement simples. Quand je leur explique, je leur dis : « Voilà, vous allez payer pour un truc qui est simple. » C’est juste que moi je sais le faire. Vous, vous allez prendre 100 heures à le faire. Moi, je sais le faire. Je peux mettre beaucoup moins de temps, cela vous coûtera telle somme. Mais vous savez que vous pouvez aussi voir le concurrent qui sera moins cher et meilleur que moi.”

Alors, ils ne comprennent pas. Mais en fait, à côté, je leur dis que c’est un package que je vous vends. Je ne vous vends pas une technologie ou un site. Je vous vends de la formation, qui vous aidera à définir votre projet, et à lancer votre business en utilisant un site. Le site n’étant qu’un moyen, mais c’est un moyen indispensable aujourd’hui. Donc, je leur vends la manière de construire leur projet et le développer.

Le site qui est là, il faut bien le faire. Puis, comment communiquer avec ce site ? Oui, car une fois qu’on a un beau site, il faut bien l’utiliser. Donc, j’ai compris les besoins qu’avaient les gens, mais la porte d’entrée dans ce cas précis, c’est le besoin de plusieurs personnes qui est du type : “le plug-in il ne marche pas, je n’arrive pas à installer wordpress.”

Jonathan : Intéressant. Du coup, comment les clients et les prospects t’ont trouvé ? Comment ils te trouvent tous les mois ?

Ling-en : Moi, c’est le marketing de contenu à fond. J’ai mon blog qui contient des centaines et des centaines d’articles, dont un article qui est : « Créer son blog en cinq minutes » ou « Comment créer son blog ? », qui génère des centaines de visites chaque jour, depuis trois à quatre ans. Donc, des milliers de personnes l’ont vu.

Il suffit qu’il y ait 1% de ces gens-là qui s’inscrivent à ma newsletter, et 10% de ces gens-là qui me disent : “oui, j’ai besoin de toi» pour que je puisse générer quelques clients, parce que mes prestations sont plus autour de 1000 euros, et tout le monde ne peut pas se permettre de se payer cela.

Donc, je suis connu à travers mon blog, et grâce à une présence sur les médias sociaux que j’utilise plus pour fidéliser plutôt que pour prospecter et un podcast audio ce qui se trouve sur iTunes. Ce qui est de plus en plus utilisé, c’est YouTube. Vraiment, aujourd’hui, tout le monde regarde YouTube ! J’ai aussi autopublié un livre et ça, c’était très intéressant. J’ai publié un livre sur le blogging, donc voilà, c’est ma niche, on va en parler tout à l’heure. Ma niche, c’est le blogueur qui va entreprendre et j’ai créé un livre sur ça qui a était vendu à environ 1000 exemplaires aujourd’hui, ebook et papier compris. Il suffit d’aller, pour ceux qui sont intéressés, sur createspace.com, où on peut autoéditer un livre.

Donc, il y a des gens qui cherchent sur Amazon « comment créer un blog », qui tombent sur mon livre, et qui l’achètent. Ce sont déjà des clients qui voient concrètement que je sais de quoi ce que je parle. Puis, dans ce livre, je parle de moi-même. Donc, ce n’est pas un livre technique. Ils créent un lien émotionnel et affectif avec moi. Puis, c’est comme ça que je récupère quelques clients. Ils viennent sur mon blog, ils m’envoient un email et c’est comme ça qu’on commence à travailler ensemble.

Jonathan : Tu disais justement que comme tu as beaucoup de contenus de toi soit par le blog ou par les vidéos, il y a déjà une sorte de relation de confiance qui est là, ce qui est utile quand tu commences une prestation.

Ling-en : Cette confiance a un coût. Ce qu’il faut que les gens sachent c’est que tout le monde n’est pas forcément à l’aise pour parler de soi et être authentique.

Mon conseil ce n’est pas de dire à tout le monde de faire des selfies ou de prendre des photos de ses enfants quand tout le monde n’est pas à l’aise. Mais quelques fois, il faut sortir de sa zone de confort, le faire et puis il y a un principe que tu connais certainement : le « Know, Like and Trust ». C’est-à-dire qu’en tant que marketeur, ce qu’on essaye de faire c’est que les gens nous connaissent.

Quand les internautes cherchent « Comment créer un blog », ils tombent sur mon blog. Donc, ils découvrent mon blog et commencent à me connaître. Après il faut qu’ils m’apprécient, c’est le Like. Donc, pour qu’ils nous apprécient, il faut qu’on parle de nous même. Comment peux-tu apprécier quelqu’un que tu ne connais pas ? Même sur un tutoriel technique, tu peux toujours parler un peu de toi-même, raconter une petite anecdote. Et la dernière étape, c’est le Trust. Comment ils peuvent te faire confiance ? Oui, parce que tu peux aimer des gens. Moi, j’aime bien Jamel Debbouze. Il me fait rire. Est-ce que je lui confierai mon futur enfant pour qu’il s’en occupe ? C’est une autre chose, tu vois. La confiance se crée avec du temps, avec de l’authenticité, et l’authenticité veut dire montrer ce qu’on sait faire, ses compétences, mais aussi dire quand ça va moins bien.

Toi aussi tu m’en parlais tout à l’heure. Ainsi, quand tu es arrivé à faire le « Know, Like and Trust », après ceux qui sont restés jusqu’à la fin, c’est extrêmement facile de leur vendre des offres. C’est-à-dire, s’il a un besoin, et s’il a le budget, il ne va pas aller voir ailleurs. Il va aller vers toi. Dans ce sens-là, c’est extrêmement facile.

Jonathan : Tu me disais justement que la confiance faisait qu’ils payaient facilement la somme avant la prestation.

Ling-en : C’est à dire qu’aujourd’hui, quand tu vas à l’Apple store, tu paies avant de récupérer ton matériel, mais tu n’as pas peur qu’on ne te donne pas le matériel. Tu es dans un Apple Store à Opéra à Paris, il ne te viendra pas l’idée qu’ils ne te donnent pas ton produit.

C’est ce que j’essaie de faire avec mon blog : c’est ce que qu’ils voient toutes les semaines. Ils voient que je publie des podcasts, des articles plus ou moins toutes les semaines. J’ai un livre et je fais des formations. Il voient qu’à tout moment s’ils veulent me choper, ils peuvent me choper.

À partir de là, aujourd’hui, moi, c’est si tu me connais, moi je prends d’abord l’argent parce que derrière tu vas avoir du résultat, et si jamais tu n’es pas satisfait je vais te rembourser, mais je ne vais pas mettre en danger ma réputation pour une prestation. Pour les « petits montants », je fais payer avant jusqu’à 1000 €.

Jonathan : C’était super intéressant. Merci beaucoup pour ton retour d’expérience et ton conseil. Voilà, je vous encourage vraiment à réfléchir à créer du contenu. Que ce soit des articles, des vidéos, ou même commencer par une seule chose : parler un peu de vous et de votre approche. Je suis sûr que cela vous sera très utile dans votre activité. En tout cas, cela le sera encore pour Ling Eng, pour moi et pour beaucoup d’autres ! Merci beaucoup Ling Eng !

Ling-en : Merci Jonathan ! À bientôt !

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Jonathan accompagne des freelances depuis plusieurs années. Il explore les différentes techniques marketing pour les aider à se faire connaitre et à booster leur chiffre d'affaires. Il est lui-même freelance webdesigner et intégrateur depuis depuis 2011.

Voir son site

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite