Vous êtes nouveau par ici ? Vous voulez apprendre à générer un flux de client très régulier ? Téléchargez notre ebook gratuit et recevez notre formation vidéo

Faut-il éviter de bosser avec ce client ?

Quand votre client veut baisser votre tarif (2)

Tous les clients et projets n’ont pas la même valeur. Certains projets mettront un coup de boost à votre activité freelances. D’autres vont plutôt tuer votre carrière de freelance.

Mieux vaut prévenir que guérir. Alors, voyons ensemble, comment éviter de tomber dans le piège des missions qui vous font perdre votre temps et votre argent.

1 – Se mettre en position de force

La plupart des freelances ont l’impression qu’ils doivent se soumettre à toutes les exigences d’un prospect pour avoir une chance de remporter le contrat.

Les conséquences sont multiples. Vous vous retrouvez à :

  • à devoir baisser votre tarif
  • à faire des projets qui ne vous plaisent pas,
  • à faire des projets qui ne vous aident pas à faire grandir votre activité,
  • à faire affaire à des clients qui ne payent pas,
  • et à faire affaire à des clients qui vous font perdre votre temps avec des retours interminables (souvent ceux qui payent le moins)

Et si on inversait la tendance ? Et si c’était vous qui décidiez des règles du jeu ? Et si c’était vous qui choisissiez vos clients ?

Je ne rêve pas. C’est possible. Mais il faut d’abord valider quelques conditions :

1/ Avoir assez de trésorerie pour pouvoir dire non à une mission
Je répète souvent ce point, parce qu’il est tellement fondamental. Si vous êtes obligé de dire oui à des missions pour pouvoir manger, vous n’aurez pas d’autre choix que d’accepter des missions qui ne vous plaisent pas. (si vous êtes dans ce cas, j’ai écrit un article qui peut vous aider : sortir de la galère)

2/ Consacrer du temps à votre marketing
Ce point est bien sûr lié au point précédent. Si vous avez assez de trésorerie, vous pouvez vous libérer 1 à 2 jours par semaine pour rendre votre profil de plus en plus attractif et attirer des clients. Cela passera par le fait de choisir une cible et une spécialité et de mettre en place des actions pour être plus visible pour votre cible comme :

C’est une bonne habitude à prendre. Et clairement, ça vous aidera à avoir plus de demandes de missions. Et le jour où vous vous recevrez trop de demandes, tu serez vraiment en position de force face aux prospects (mais pas besoin d’arriver à ce stade-là pour passer à l’étape suivante).

2 – Se poser les bonnes questions

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous demander si ça vaut la peine de travailler sur un projet ou pour un client ?

Voici une liste de question qui vous aideront à y voir plus clair. Merci à Paul Jarvis qui a publié une liste de questions dont je me suis inspiré et que j’ai adapté à ma sauce :

  1. Est-ce que ce client fait confiance en mes compétences ?
  2. Est-ce que ce client accorde de l’importance au travail que je peux fournir ?
  3. Est-ce que ce projet va m’aider à développer des compétences qui m’intéressent ?
  4. Est-ce que travailler sur ce projet me motive ?
  5. Est-ce que ce client pourrait me proposer d’autres missions par la suite ?
  6. Est-ce que ce projet peut m’aider à trouver d’autres clients par la suite ?
  7. Est-ce que je pense que ce projet va marcher ?
  8. Est-ce que ce client correspond à la cible que je vise ? (vous n’avez pas encore de cible – lisez notre ebook chapitre 1 gratuit – version complète)
  9. Est-ce que les délais du projet me laissent assez de temps pour faire du travail de qualité ?
  10. Est-ce que ce projet me permettra d’avoir une référence qui rendra mon portfolio plus attractif ?
  11. Est-ce que ce client est capable d’évaluer la complexité du projet ?
  12. Est-ce que je comprends les objectifs du projet ?
  13. Est-ce que ce client comprend les objectifs du projet ?
  14. Est-ce que ce client a conscience du travail qu’il doit fournir pour que la mission se déroule bien ?
  15. Est-ce que j’ai l’intuition que ce client va avoir du succès avec ce projet ?
  16. Est-ce que j’ai l’intuition que la collaboration va bien se dérouler ?
  17. Est-ce que ce client est bien organisé ?

Pour chaque question, vous pouvez mettre une note entre 0 et 10, et cela vous fera un total sur 170. Je vous encourage à faire l’exercice avec vos anciens clients, et vous verrez quels sont les projets qui ont été les plus intéressants. Si vous avez des projets avec une note inférieure à 85 (la moyenne), il faudra que vous réfléchissiez à vous débarrasser de ce type de clients au plus vite.

Pour ma part, avec mon client principal (1 jour/semaine), j’ai la note de : 156/170 – ce qui n’est pas mal du tout. Heureusement, parce que cela fait 3 ans que je travaille avec lui !

Quand vous aurez fait l’exercice, et que vous voudrez aller plus loin, tu pourrez même décrire avec quels types de clients vous voulez travailler sur votre site (ou sur les plateformes de freelances).

Voici le texte d’une agence (Lemon Factory), qui montre qu’ils sont en position de force :

« Nous ne travaillons qu’avec 2 à 3 nouveaux clients par mois.
Des entrepreneurs passionnants, audacieux, proposant des produits ou des services de grande qualité et voulant transformer leur secteur – des clients que nous sommes fiers d’accompagner et de voir grandir.
C’est sur cet état d’esprit que nous choisissons chacun d’entre eux.”

Et ayant travaillé avec eux, j’ai effectivement constaté qu’ils sont sélectifs. Du coup, ça donne envie de bosser avec eux 💪

C’est un exercice qui vous aidera à y voir plus clair avec votre activité et à mieux choisir vos clients. Ça fera la différence pour votre activité à terme. Je vous encourage à ne pas procrastiner, et à tout de suite bloquer un créneau dans votre agenda pour faire l’exercice ! Je compte sur vous !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager pour en faire profiter au plus grand nombre !

Vous avez apprécié cet article ?
Partagez-le avec d'autres freelances !
Partager Twitter +1
Article de <?php the_author() ?>

Jonathan accompagne des freelances depuis plusieurs années. Il explore les différentes techniques marketing pour les aider à se faire connaitre et à booster leur chiffre d'affaires. Il est lui-même freelance webdesigner et intégrateur depuis depuis 2011.

Voir son site

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Apprenez à générer un flux de clients très régulier

Recevez notre ebook gratuit et notre formation vidéo

J'en profite